Boudoir du Off #6 – Compagnie Théâtre du Loup Blanc – Off 2014

Seul un festival peut nous permettre de voir différentes propositions d’une même compagnie sur la journée. Mon chemin a croisé celui de la Compagnie Théâtre du Loup blanc qui présente Palatine et Nous Tziganes, deux facettes de leur travail. Rencontre à l’issue de la représentation Palatine avec Jean-Claude Seguin et Marie Grudzinski pour parler pièces de théâtre, adaptation et festival off 2014.

L’à-propos de Palatine :

Marie Grudzinski est La Palatine, la belle-sœur de Louis XIV. C’est le portrait d’une femme combative que nous donne à voir la Compagnie Théâtre du loup blanc.
Seule en scène, Marie Grudzinski se livre à une véritable métamorphose. Tout le talent de cette comédienne est au service de cette princesse haute en couleurs. Le choix porté sur les mots dits et la mise en scène ingénieuse sont la force de cette proposition et l’on accompagne La Palatine dans son vieillissement imperceptible mais bien réel.
Jean-Claude Seguin et Marie Grudzinski présentent une Palatine qu’il serait bien dommage de rater.

L’à-propos de Nous Tziganes :

La proposition Nous Tziganes est bien plus qu’un acte théâtral, elle est un acte politique et citoyen. C’est le travail digne d’un ethnologue qu’a accompli Jean-Claude Seguin, en récoltant la parole des femmes tziganes, manouches et roms. Il en a créé une histoire de famille, contée par Maria (Marie Grudzinski, troublante de vérité dans son interprétation).
Elle se fait le passeur de cette culture, de l’histoire de ces voleurs de poules ainsi que celle des camps de concentration. Sur le plateau, la chanteuse Djaïma accompagnée du multi-instrumentiste Nicolas Bras illuminent le propos par leurs chants et musiques. Ce trio nous emporte alors bien loin de là et le camp qui se construit sous nos yeux, petit à petit, ouvre notre horizon.
Cette proposition n’est pas donneuse de leçon mais témoigne de cette culture méconnue de tous. Nous Tziganes vous donne l’occasion de voir ces citoyens de notre Europe.

Laurent Bourbousson

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *