Kubilai Khan Investigations – Mexican Corner

Mexican Corner © Gabriel Ramos Santiago

Mexican Corner © Gabriel Ramos Santiago

« Mexican Corner » est un regard sur la face obscure de la mondialisation et sur son tropisme criminel.
Cette phrase extraite de la note d’intention de Mexican Corner, de la compagnie Kubilai Khan Investigations, vous plonge directement au sein de la criminalité organisée au Mexique. Par des jeux d’alliances entre cartels de drogue, entre politiques et cartels et pour finir, entre agents policiers et cartels, la société civile mexicaine est un pion sur un échiquier dont les règles lui échappent bel et bien.

Frank Micheletti, de Kubilai Khan Investigations, et Aladino Rivera Blanca, d’Inside the Body, s’emparent de ce sujet pour le traité de façon radicale. Une proposition brute qui met en lumière les atrocités de ce jeu de dupes.

En regardant cette création, m’est revenue en tête une image vue lors du dernier Festival Visa pour l’Image 2014, à Perpignan. C’est celle du photographe mexicain Christopher Vanegas, intitulée Victimas del crimen organizado, que je croyais avoir oubliée.

© Christopher Vanegas/ La Vanguardia / El Guardían

© Christopher Vanegas/ La Vanguardia / El Guardían

Laurent Bourbousson

Share

La Compagnie XY s’envoie en l’air et nous avec !

Il n’est pas encore minuit est la nouvelle création de la Compagnie XY.

Fondée en 2009, cette compagnie rend hommage à l’humain à travers son nom. XY, comme les chromosomes des différents individus de l’espèce humaine.

Et il est bien question d’humain dans ces numéros de voltige, dans ces tours édifiées, détruites et reconstruites.
22 acrobates qui se plient en quatre pour offrir une belle proposition pleine de vitalité, d’écoute et de confiance. Une proposition qui place l’humain (le vrai, vous et moi !) au centre du monde qu’il bâtit.

Les dates de la tournée de Il n’est pas encore minuit ici.

Extrait :

Laurent Bourbousson

Share

Hypnotique Nacera Belaza avec sa Traversée

Il va falloir exercer une sorte de lâcher prise pour profiter pleinement des mouvements oscillatoires de la nouvelle pièce chorégraphique de Nacera Belaza, La Traversée.

La compagnie Nacera Belaza oeuvre depuis 1994 mais c’est avec Le cri (2008) que cette compagnie se fait réellement connaître du grand public. On notera la création Un an après, titre provisoire au Festival Montpellier Danse en 2006 qui a permis de rendre lisible son travail jusqu’alors exercé entre l’Algérie, la France et surtout Paris.

Les créations de Nacera Belaza appellent à l’introspection, à une certaine philosophie. D’un simple mouvement émerge une interrogation sur l’humain. Elle dissèque, avec une maîtrise, le temps, l’espace, les mouvements de la pensée, des pensées.

La Traversée a été créée à la Biennale de la Danse 2014 (17,18,19 septembre 2014).


VIDÉO. Biennale de la Danse : La Traversée de Nacera Belaza

Le site de la compagnie : ici

Laurent Bourbousson

Share

Les Musiques d’Octobre

Octobre et les Chvrches, les Blonde Redhead, Interpol, la voix de George Ezra, de Camelia Jordana, la mélancolie de Sébastien Schuller, des faux airs de Taylor Swift par les Pains of being pure at heart, le tout nouveau Ting Tings qui annonce un nouvel album, Fakear et son beau voyage, Sohn qui nous revient et enfin Yelle. J’aime ce mois d’octobre !!!

(cliquer sur les noms des artistes et un article s’ouvrira !!)

La sélection en audio :

La sélection en clip :

Share

Les Musiques de Septembre

C’est la rentrée, chouette. On en profite pour découvrir Flavia Coelho, Dan Croll, Devendra Banhart, Lis Sorensen, Hoosky, Kele du groupe Bloc Party avec Doubt ; les Years and Years, Philip Selway, batteur de Radiohead, avec Coming up for air ; Bonobo, Asa, et enfin le son du grenier pour se préparer au retour de Yelle, fin septembre.

Sur Deezer :

Côté clips (les titres peuvent être modifiés) :

Je vous souhaite une bonne écoute et une bonne découverte.

Et vous, qu’écoutez-vous ?

Laurent Bourbousson

Share

Les Musiques d’Août

Petite sélection du mois d’août avec Anne Calvi, l’hypnotisant Flavien Berger, Fakear, Jason Mraz, la fratrie Angus & Julia Stone, La Roux, Tahiti 80 (en concert à Paloma (Nîmes), le 26 septembre), Kasabian, Ramon Remains et VAULTS, afin d’habituer nos oreilles pour la sortie de leur album en septembre.

Les articles : Anne Calvi, Flavien Berger, Fakear, Jason Mraz, Angus & Julia Stone, La Roux, Kasabian

Le tout en musique :

Share

Vertigo Dance Company – Vertigo 20

Fondée en 1992, la Vertigo Dance Company doit sa naissance à Noa Wertheim et Adi Sha’al et au nom de leur premier duo Vertigo. Ce duo disséquait « la perte de direction, le vertige, dans la relation humaine ». 20 ans après, la Vertigo Dance Company créait Vertigo 20 comme un hommage à leur travail réalisé jusqu’à présent.

Les 5 raisons de regarder Vertigo 20 :

5 – Pour découvrir cette compagnie,

4 – Pour la force des tableaux. Créée à partir du répertoire de la compagnie, la proposition Vertigo 20 résonne absolument actuelle,

3 – Pour la musique de Ran Bagno qui témoigne de l’attention particulière qui lui est portée,

2 – Pour le geste beau et poétique qui habite cette proposition du début à la fin,

1 – Pour l’atmosphère qui se dégage de ce spectacle. Il allie poésie, drame, humour, bonheur et malheur tout à la fois, comme la nature humaine, peut être.

Share

Les Musiques de Juillet

La sélection de juillet oscille entre tubes, découvertes et coups de coeur avec en prime une sélection spéciale festival.
Le Pêle-mêle découvertes : Shamir, Breton, Ben Khan, Lykke Li, We were ever green, The Afghan whigs, Thief.
Le Pêle-mêle on l’entend à la radio : Lilly wood and the prick and Robin Schulz, Coeur de Pirate.
Le Pêle-mêle en boucle : Christine and the queens.

Pour la sélection festival : côté Positiv Festival : Fakear, Disclosure, Flume, N’To, Jabberwocky / côté Lives au Pont : London Grammar, Chinese man, Keziah Jones, Phoenix, La femme.

Les Pêle-mêle en articles : Shamir, Breton, Ben Khan, Lykke Li, Christine and the Queens, We were ever green, The Afghan Whigs

Les festivals en lien : Lives au PontPositiv Festival

Share

Christophe

Imaginez-vous à Rome, dans les jardins de la Villa Medici, dans la fraîcheur d’une nuit.
Dans ces jardins, une scène pour le festival Villa Aperta organisé par l’Académie de France à Rome.
Sur cette scène, différents artistes de la scène pop, électro et rock.

Arte concert diffuse la quasi-totalité de ces concerts et mon choix s’est porté sur le concert de Christophe.

Les 5 raisons de se laisser bercer par Christophe :

5 – parce que la vue, même furtive, de la Villa vous plante le décor,

4 – parce que sur la saison 2014-2015, Christophe part en tournée et vous vous faîtes une répétition,

3 – parce que Christophe, accompagné d’un piano ou d’un synthé, vous plonge dans une mélancolie agréable,

2 – parce qu’à 1h09 et 30 secondes, la chanson Les paradis perdus au piano, c’est terrible,

1 – parce qu’avec ses 49 ans de carrière, il est temps de re ou de découvrir simplement cet artiste.

Le concert est ci-dessous et avant de le visionner, merci aux intermittents et permittents qui ont permis cette réalisation, le son, les lumières et tout ce qui peut avoir autour d’un spectacle :

Share