Davide Quayola – Pleasant Places

Installation vidéo immersive à découvrir jusqu’au 31 août (prolongation) à la Chapelle Saint-Charles à Avignon, dans le cadre de l’exposition Hortus 2.0 par Edis Fonds de dotation.

« Pleasant Places » à la Chapelle Saint-Charles (Avignon) ©Patrice Calissano

C’est une véritable expérience sensorielle que propose l’artiste Quayola avec son œuvre Pleasant Places, projetée sur un écran surdimensionné positionné dans le chœur de l’église.

Le visiteur de cette installation aura tout le loisir de s’asseoir sur les bancs disposés en arc de cercle devant cette toile. L’artiste a souhaité que celle-ci soit légèrement incurvée afin que l’image projetée ne soit pas déformée si vous n’êtes pas en son centre.

« Pleasant Places » – Chapelle Saint-Charles (Avignon) ©Patrice Calissano

Avec cette vidéo immersive, le créateur modifie notre vision de l’environnement.
L’artiste a filmé en plan fixe et en Ultra-Hight-Definition les paysages que Van Gogh a peint quelques 125 ans plus tôt.
À coups de pixels, ces mêmes paysages prennent vie sous nos yeux pour se transformer sous la houlette de la technologie. Le trait du peintre devient ainsi un mouvement informatisé qui désincarne l’image pour la rendre énigmatique, voire abstraite mais toujours porteuse de sentiments.

« Pleasant Places » – Chapelle Saint-Charles (Avignon)

Si le mistral donne le rythme aux branches qui hypnotise ainsi le regard, Quayola se sert du mouvement pour jouer avec notre perception.
Les branches ainsi agitées par le vent deviennent des sortes de pinceaux avec lesquels il construit une nouvelle image, une nouvelle source d’émerveillement.
Des paysages réels, on glisse vers des formes abstraites, sortes de corails des profondeurs abyssales.

Comme le peintre qui se trouverait devant sa toile blanche, l’artiste vidéaste lui est face à son écran noir et construit son paysage à l’aide de bits. La vidéo passe de l’image photographique à celle picturale et propose ainsi un environnement 2.0 fantasmagorique dans lequel le visiteur plonge sans retenue.

ou encore

Laurent Bourbousson

L’exposition Hortus 2.0, du 2 juin au 1er octobre 2017, au Musée Louis Vouland (6€ et 4€). Prolongations jusqu’au 31 août, à la Chapelle Saint-Charles, pour l’installation Pleasant Places de Quayola (entrée libre), jusqu’au 3 septembre, au Musée Angladon, pour l’installation Micro-ondes de Vincent Broquaire (8€ et 5€). Performance le 16 septembre de Voncent Broquaire, à al Collection Lambert.

Tous les renseignements ici.
Le site de l’artiste .

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *