Festival de Marseille, une ouverture sur le monde à 360°

Beyrouth, Berlin, Brésil, Chili, les Comores… sans oublier Marseille. Jan Goossens fait du Festival une ouverture sur le monde à 360°, du 15 juin au 9 juillet.

The Last King of Kakfontein de Boyzie Cekwana ©Lungine Cekwana

L’édito de Jan Goossens, directeur du Festival de Marseille, donne à la 22ème édition un goût d’ouverture très prononcé en direction du Monde. Il parle ainsi d’une programmation-monde. Le public en fera le tour en 3 semaines et demie. Feuilletage du programme avec les attentes du blog.

Le Festival débutera à la Friche La Belle de Mai sous le titre générique Ouvertures
On ne pouvait mieux faire pour un début de festival ! Sur ces premiers jours (15/18 juin), José Vidal, chorégraphe chilien, avec Rito de primavera, le parcours théâtral de Brett Bailey, Sanctuary ainsi que Rabih Mroué, avec So little time et Water between three hands, seront à découvrir. La danse et autres arts se retrouveront dans l’espace de la Friche, sur le toit-terrasse, à la Place des quais, ou encore à panorama… Une ouverture en grand comme il se doit.

Inoa de Bruno Beltrão ©Monica Imbuzeiro

Le projet 7even, qui regroupe sept séquences commandées à sept chorégraphes dansées par les danseurs du BNM et d’ICK, est à surveiller de près. Jérôme Bel investira différents lieux pour donner des extraits de Gala avec des danseurs professionnels et amateurs marseillais.
Bruno Beltrão revient à Marseille (27/28 juin) avec son hip-hop repoussant les limites. À cette occasion, il présentera Inoa. Les Rimini Protokoll mettront les marseillais à l’honneur avec 100% marseillais, portrait de la ville en mouvement, révélant le savoir-faire de la compagnie. Nacera Belaza, chorégraphe que nous affectionnons particulièrement ici, invitera le public à (re)découvrir La Procession & solo(s). Bouchra Ouizguen avec Corbeaux présentera une facette des femmes du sud du Maroc marquées par leur religion.
What do you think ? du chorégraphe marseillais Georges Appaix, nouvelle pièce de groupe de 6 danseurs, sera créée durant le Festival (6/7 juillet). On aura grand plaisir à retrouver Mélanie Venino et Alessandro Bernardeschi dans la distribution, duo transcendant l’amour dans Le Protocole de Conversation.
La sensation Boyzie Cekwana avec The last king of kakfontein sera à découvrir à Klap Maison pour la danse (8/9 juillet), tout comme Serge Aimé Coulibaly (9 juillet) avec Kalakuta Republik avant leur venue respective sur le Festival d’Avignon.

What do you think ? de Georges Appaix ©Pascale Hugonet

Lectures, cinéma, installation entrent dans la danse
Le Festival de Marseille prône la multidisciplinarité dans son programme, comme pour inscrire la danse dans un ensemble foisonnant et créatif. On retrouvera donc la chorégraphe Dorothée Munyaneza, avec son Samedi détente et comme lectrice de l’Anguille sous roche de l’écrivain comorien Ali Zamir.
Wallace Negao, David Walters, Pierre Sibille seront au QG du Festival pour une soirée concert.
Le film documentaire Caravane Touareg de Marlène Rabaud et Arnaud Zajtman sera projeté au QG du Festival – Théâtre des Bernardines. Ce film retrace l’exil forcé des touaregs, en compagnie Disco, une chanteuse touareg engagée pour la paix et une caravane de musiciens qui part à la rencontre des réfugiés.
Julien Gosselin et Aurélien Bellanger, figures de la relève artistique française, créent 1993 au Festival de Marseille (3/4 juillet).
Le public aura plaisir d’assister à la performance d’Eva Doumbia d’après un texte de Léonora Miano Communauté.
Enfin, Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila, portrait de Lubumbashi, capitale minière de l’ex-Zaïre, sera adapté et mis en lecture par Julie Kretzschmar.

On a hâte de découvrir : Bruno Beltrão – Brett Bailey – 7even – Georges Appaix – Boyzie Cekwana – Serge Aimé Coulibaly – Julien Gosselin et Aurélien Bellanger – Eva Doumbia et le QG du Festival – Théâtre les Bernardines.

Laurent Bourbousson

Festival du 15 juin au 9 juillet 2017.
Toute la programmation sur le site Festival de Marseille.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *