Pas de Loup de la Compagnie O’Navio : épisode 1

Rencontre avec Jeanne Ashbé, auteure de livres jeunesse, et Alban Coulaud, metteur en scène (Compagnie O’Navio), pour Pas de loup. Ce spectacle sera à découvrir durant le #OFF17, à l’Artéphile.

©compagnieonavio

C’est dans un Avignon en plein travaux que la rencontre a eu lieu. Jeanne Ashbé et Alban Coulaud ont cette faculté, celle de vous mettre dans une bulle afin de faire abstraction de toutes pollutions extérieures. En cette fin de matinée, le pari semblait impossible à tenir, et pourtant…

Jeanne Ashbé, l’auteure de livre jeunesse, vous donne envie d’ouvrir ses livres. Le rapport à son art, celui de faire des livres à destination des plus jeunes, ne s’explique pas. « Je crée des livres à la lecture symbolique, pour les moins de 6 ans. Je leur donne un accès poétique au monde », dit-elle en guise d’introduction.

Elle traite de la peur dans ses livres pour les touts petits

« Tous parents souhaitent, et c’est normal, que son enfant ne souffre pas. Or, ceci est impossible. C’est pour cela que je donne de la place à la peur dans mes histoires. Je représente les peurs et je joue avec. Il est vrai que lorsque nous étions enfant, nous avons avons tous adoré jouer à se faire peur. Cela est toujours valable », poursuit-elle.
La peur est indescriptible dans ses livres. Elle prend plus les traits d’une tension dans le schéma narratif et Jeanne Ashbé est contre les lecteurs qui font la grosse voix lors des lectures, terrorisent l’enfant par une surenchère qui se révèle inefficace et contre-productive.
Ses albums parlent aux enfants et c’est comme ça. Ils sont empreints de sa douceur et de sa bienveillance. Lorsque vous lui demandez comment elle fait, elle n’en sait rien. « Il y a des détails, des dessins dans mes livres que les enfants voient. Ils les font vivre au delà du livre. » Elle travaille sur le ressenti et le sensible, donnant ainsi un accès poétique au monde.

C’est sur ce point que Jeanne Ashbé et Alban Coulaud se sont trouvés. Lorsqu’elle parle du travail du metteur en scène, pour elle il n’y a aucun mystère, « Alban sait mettre en scène ce qui est invisible à l’oeil nu. »
Grand boulimique de livres jeunesse, Alban Coulaud met en scène Pas de loup de l’auteure, qui n’est pas vraiment une adaptation théâtrale du livre. « Pour présenter le spectacle, nous pourrions dire que l’histoire du spectacle se déroulerait entre l’avant dernière page et le dos du livre », avancent-ils.
L’univers de l’album a été respecté et les fameux détails auxquels les enfants attachent une grande importance ont trouvé leur place sur le plateau, transformé pour l’occasion en une chambre d’enfant.

« Pour moi, dit Alban, les livres de Jeanne sont des théâtres portatifs. Je voulais donc faire entrer les enfants dans le livre, qu’ils vivent au plus près l’histoire. »
Le dernier né de la compagnie O’Navio, Pas de Loup, est un enchantement. « Je souhaitais que toutes les actions deviennent magiques et que rien ne soit visible ! C’est pour cette raison que notre régisseur-informaticien a développé un programme permettant ainsi à la comédienne de se sentir libre dans ses gestes », souligne-t-il.

Pour rendre visible ces mots, rien de mieux qu’une vidéo :

À suivre…

Laurent Bourbousson

Pas de loup, de Jeanne Ashbé et Alban Coulaud, du 7 au 28 juillet (relâche les 12, 19 et 26), à 10h00, à l’Artéphile. De 11,50 à 6 euros. Tél. : 04 90 03 01 90
Equipe artistique et technique : D’après l’album de Jeanne Ashbé (Editions L’école des Loisirs) / Adaptation et Mise en Scène : Alban Coulaud / Conseil dramaturgique et plastique : Jeanne Ashbé / Musique originale : Mami Chan / Scénographie, costumes, objets : Isabelle Decoux / Vidéo : Julien Drone / Régie Générale, manipulation et son : Simon Chapellas Création Lumière : Mateo Bassaon Production et diffusion : Elodie Couraud
Avec, en alternance Caroline Cybula et Nathalie Davoine

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *