Portrait #OFF17 : Anne Cangelosi

L’année dernière, nous avions rencontré Anne Cangelosi. Cette année, elle est de nouveau à Avignon avec son personnage. Portrait de cette sacrée comédienne.

Anne Cangelosi – DR

Invité à découvrir l’année dernière le spectacle d’humour de Mémé Casse-Bonbons, j’avais gratté l’image du personnage pour découvrir la comédienne Anne Cangelosi lors d’une interview, qui a fait bouger sa relation à Mémé (à retrouver ici).
Un an après, nous avons à nouveau échangé et elle livre l’image de cette comédienne qui fait preuve d’un travail acharné pour le registre dans lequel elle excelle, celui de la comédie.

Professeure d’interprétation à l’Ecole du One-Man show (Paris), créée par Sylvie Joly il y a 25 ans, dont la direction est assurée par Alexandre Delimoges aujourd’hui, elle fait travailler ses élèves sur la sincérité de leurs intentions. « J’adore faire cela. La transmission est très importante, et puisque je fais ce métier, autant ne rien leur cacher ! » dit-elle avec la simplicité généreuse qui la caractérise.

Anne Cangelosi récidive cette année avec ses deux opus de Mémé Casse-Bonbons, trois fois par jour. Le matin et en début d’après-midi, au Théâtre de l’Observance et au Forum, en milieu d’après-midi. Son rôle, inspirée de sa grand-mère, est une déclaration d’amour à la famille. Et aujourd’hui, Mémé fait des petits.
Pour son OFF, Anne Cangelosi fait la surprise à son fidèle public de découvrir Mémé en bande-dessinée. « Je suis très étonnée de ce que nous avons fait. William Pasquiet a réalisé les illustrations avec un feutre plume. Le tout est très japonisant, on dirait des eaux fortes, des estampes. Il laisse au lecteur le loisir de projeter sa mémé. Je trouve l’objet très beau, lance-t-elle dans un éclat de rire. Le livre est un condensé des spectacles. C’est son metteur en scène, Alexandre Delimoges, qui l’a tannée durant une année pour arriver à ce résultat très réussi.

L’autre surprise d’Anne est le DVD du premier spectacle. Une captation des deux spectacles s’est faite en début d’année. « C’était la première fois que je jouais les deux épisodes d’affilée. Nous avons travaillé avec Antoine Lhonoret-Piquet qui a fait un travail formidable. »

Anne reconnaît que tout prend une nouvelle dimension, aujourd’hui. Elle est, par ailleurs, comédienne sans fards dans une pièce écrite par un notaire, dont le sujet est la loi de 2015 sur la médiation. Le souhait est de tourner celle-ci dans les Maisons de la médiation, courant la saison prochaine.

Anne Cangelosi poursuit sa voie simplement, mais sûrement.

Laurent Bourbousson

Petits arrangements avec la vie au Forum, à 17h15, et On n’achève pas les vieuxau Théâtre de l’Observance, à 11h30 et 14h30, jusqu’au 30 juillet (relâche le 26 juillet).
De : Anne Cangelosi et Alexandre Delimoges
Avec : Anne Cangelosi
Metteur en scène : Alexandre Delimoges
Voix-Off dans « On n’achève pas les vieux » : Marjorie Garcia et Olivier Sauton

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *