Portraits et regards de festivaliers

Avec Portraits et regards de festivaliers, Bernard Gaurier tente de dresser une cartographie de celles et ceux qui arpentent les rues d’Avignon en juillet. Aujourd’hui, il était normal de convier Francis.

Francis, 67 ans, de Saint-Rémy de Provence
 
Depuis quand allez-vous voir des spectacles ? En quoi c’est important pour vous ?
1974 – Essentiel.  Source de connaissance. Plaisir. Communication. Ouverture d’esprit.
Enrichissement. Plaisir. Confrontation. Comparaison. Enthousiasme. Déception. Curiosité.
Surprise…
 
Le festival, depuis longtemps ? Plutôt In ou Off ? Théâtre, danse, cirque, musique… ?
Plutôt  IN par manque de temps. Quelques années au Off avec des déceptions. Cette année
 2 spectacles de belle qualité . Peu importe la catégorie. Ouvert à tous
 
Un spectacle marquant/fort pour vous sur cette édition ? Pourquoi ?
THE GREAT TAMER. Spectacle qui répond à toutes mes attentes.  Scénographie. Sujet.
Mise en scène. Images. Poésie. Drame. Insolite…. création surprenante. Sur le même plan que des créations marquantes mais différentes : Pipo Delbono, Pina B., Castellucci surtout
dans les premières créations. Scotché par esthétisme et la beauté des images.
 
Un spectacle déception /colère sur cette édition ? Pourquoi ?
Standing In Times. Terriblement ennuyeux malgré la beauté de la mise en scène.  Pas de
traduction.
 
Un rêve de festivalier ?
Prendre une chambre pendant le festival. Possibilité alors de participer au échanges, aux colloques… voir les spectacles dans la journée….
Revoir Pipo Delbono, Pina B., Dave Saint-Pierre, Philippe Quesne… et d’autres.
Souhaiter le retour du couple Vincent Baudriller et Hortense Archambault !!!!!
Plus de cohérence dans la programmation de Olivier Py.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *