Portraits et regards de festivaliers

Avec Portraits et regards de festivaliers, Bernard Gaurier tente de dresser une cartographie de celles et ceux qui arpentent les rues d’Avignon en juillet. Aujourd’hui, Adrien.

Adrien, 30 ans, graphiste, d’Avignon.
 
Depuis quand allez-vous voir des spectacles ? En quoi c’est important pour vous ?
Le festival m’a bien rapproché des arts vivants que je côtoyais assez peu dans mes contrées du nord-est ! Ca fait donc 6 ans qu’en tant qu’avignonnais je m’intéresse au spectacle. Même si j’ai toujours aimé les arts et la culture, mon rapport à la scène s’est clairement intensifié ces dernières années.
 
Le festival, depuis longtemps ? Plutôt In ou Off ? Théâtre, danse, cirque, musique… ?
Le festival depuis 6 ans donc. In et Off. Je n’aime pas tout. La profusion du off me dérange un peu, l’élitisme du in parfois aussi. Mais j’ai vu de superbes choses dans les deux. Je privilégie le théâtre en priorité. Je suis assez attiré par les expériences visuelles (graphiste oblige). Par contre je ne suis pas du tout branché danse et ballet.
 
Un spectacle marquant/fort pour vous sur cette édition ? Pourquoi ?
Cette année j’ai malheureusement peu profité du festival… j’ai quand même vu Antigone dans la cour du Palais des Papes qui m’a littéralement envoûté. Même si je connais l’histoire par cœur, la musique et la poésie de la mise en scène m’ont transporté ! C’est mon coup de cœur cette année… Même si c’est très loin derrière le choc Richard III d’Ostermeier de l’an passé… SUPERBE
 
Un spectacle déception /colère sur cette édition ? Pourquoi ?
Mon coup de gueuele est énorme, Fiesta… honteux. J’ai tenu 15 minutes. Je pense être plutôt ouvert d’esprit et j’aime bien les expérimentations déroutantes (Lynch est mon maître à penser) mais là, dans la cour du palais… NON. Et en plus c’est, je crois, le seul spectacle qui a été retransmis à la TV. Excellent choix pour caricaturer une fois de plus le festival. Bref ça m’énerve !
 
Un rêve de festivalier ?
Un accès illimité aux spectacles et la disponibilité qui va avec ! Les horaires m’ont empêché de voir des spectacles que j’aurai sûrement adoré… notamment De Meiden – Les bonnes de Katie Mitchell, mon grand regret cette année.

Et si le cœur vous en dit, le questionnaire se trouve ici : Portraits et regards

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *