[VU] OFF19 : le lumineux EF_Femininity

14 juillet 2019 /// OFF - VU #OFF

Le danseur et chorégraphe Chris Leuenberger et le metteur en scène Marcel Schwald livrent avec EF_Femininity un encensement à la féminité. Lumineux comme les quatre interprètes. Retour.

Ici, le théâtre fait son entrée sur le plateau des Hivernales en compagnie de la sélecion suisse en Avignon. Une belle entrée !

Déplacer le regard

De la danse, il en sera question, bien entendu. Mais pas comme il est habituel de la voir. Elle servira de prétexte à la parole libérée des quatre interprètes. Le point de départ de ce projet est la question de la féminité. Quelle est-elle ? Que comprenons-nous en ce terme ? Qui en a possession ?
Schwald et Leuenberger déplacent notre regard d’occidentaux vers un autre continent, celui de l’Asie, plus particulièrement en Inde, là où les genres ont une longue histoire, et nous offrent des récits de vie, loin de nos quotidiens.

Le combat pour la féminité

La journaliste Shilok Mukkati, la performeuse Living Smile Vidya et la chorégraphe Diya Naidu nous livrent leurs témoignages sur le sens de la féminité en Inde. Pays colonisé, l’homme blanc a laissé ses empreintes dans l’héritage du regard que porte actuellement les hommes indiens.
Toutes trois illustrent le combat permanent qu’elles livrent pour donner une autre place à la femme et aux personnes transidentitaires. Les paroles sont brutes, sans emphases. Elles sont livrées sans ménagement, comme pour accélérer le processus d’acceptation de ce monde qui n’a de cesse d’être en mouvements.
Un cri se fait entendre, celui de la chorégraphe Diya Naidu. Il est un mélange de rage, de fureur et de désespoir. Il est un cri d’alerte sur la condition féminine.

EF_Feminity

La féminité est ainsi questionnée par le prisme du regard masculin, du regard féminin et de la société dans son entièreté. Le poids de l’héritage de la pensée binaire – on naît garçon ou fille – rentre en forte contradiction avec cette pièce. Chris Leuenberger porte un grand coup cet héritage. Il est magistral dans sa traversée du plateau, selon une diagonale, de jardin à cour. Il raconte son désir d’avoir voulu être fille étant enfant. Une longue traîne blanche, celle d’une mariée, le suit. Il est heureux d’accepter sa féminité, de vivre avec elle. Elle fait entièrement partie de son être totalement libéré.

Shilok Mukkati, Living Smile Vidya, Diya Naidu et Chris Leuenberger sont lumineux comme des étoiles dans la nuit. Ils sont lumière et espoir pour rendre à la féminité toute sa valeur.

Laurent Bourbousson
Visuel ©Lukas Acton

Dates et générique

EF_Femininity jusqu’au 20 juillet, relâche le 15, à 21h30, au CDCN Les Hivernales.
Direction artistique Chris Leuenberger, Marcel Schwald | Interprétation Shilok Mukkati, Diya Naidu, Living Smile Vidya, Chris Leuenberger | Assistante Anna Josepha Fritsch | Regards Extérieurs Joshua Muyiwa, Kirtana Kumar, Merel Heering, Anne Haug Costumes Salome Egger | Lumière & direction technique Thomas Kohler | Création son Thomas Jeker | Régie lumière & son Susanne Affolter