[VU] OFF19 : Ni brel ni barbara de Mario Pacchioli et Laurent Brunetti

6 juillet 2019 /// VU #OFF

Il est vrai que l’on était tombé sous le charme de leur spectacle Pêcheurs de rêves, il y a 3 ans. Le duo, qui se prénomme désormais Les Monsieur Monsieur, se paie deux stars de la chanson avec Ni Brel Ni Barbara. Le charme opère encore.

Un piano, une ambiance de répétition

Imaginez assister à la répétition d’un spectacle musical où tous les questionnements et failles sur les interprétations sont mises à jour. Imaginez encore que le duo, qui prépare son tour de chant, parte chacun dans deux directions opposées. Cela donne Ni Brel Ni Barbara de Laurent Brunetti et Mario Pacchioli.
Pour ce spectacle, ils ont fait appel à Rémi Deval (La Troupe à Palmade et Les Décaféinés) pour la mise en scène. De cette combinaison, résulte un spectacle avec un réel humour et une sensibilité que l’on connaît chez le duo.

À la manière de Brel, de Barbara ?

Au piano, donc, Barbara. Mario Pacchioli se fond dans l’allure de la Dame en Noir. Il est d’une justesse, interprétant les chansons avec application, à la manière de. Et c’est bien cela qui fait vaciller le spectacle ! En effet, comment reprendre les chansons d’artistes admirés ? Imiter, interpréter, ou chanter en étant soi ? Tout le nœud du spectacle réside dans ces questions cruciales que peuvent se poser les artistes. On sent le respect immense que concèdent Mario Pacchioli et Laurent Brunetti à ces deux immenses stars de la chanson.
Pour Mario, chanter Barbara, c’est ne faire qu’un avec elle. Pour Laurent, c’est tout le contraire. Il faut chanter Brel en étant soi et non en imitant son parler, ses gestes.

Les interprétations

Durant une heure, le duo se livre une bataille. Ils se répondent à coup de chansons pour le plus grand plaisir du public. On redécouvre alors Barbara et Brel, leur poésie, leurs mots, ainsi que leurs vies. Les moments d’émotion sont vifs, les voix se transforment passant de Barbara à Mario et de Brel à Laurent.
Mario Pacchioli n’interprète pas Barbara. Il est Barbara. Il fait virevolter les notes de musique élégamment, pose son timbre de voix délicatement sur les mots de cette grande dame. Laurent Brunetti est un Brel parfait. Il sert merveilleusement les chansons du belge tellement français !

Ni Brel Ni Barbara questionne l’héritage laissé par ces interprètes et ce que doivent en faire les artistes qui s’en saisissent. Les Monsieur Monsieur en font bien plus qu’un hommage et se révèlent au grand public. On leur emboîte, alors, le pas pour les suivre dans ce spectacle qui met en lumière leur talent indéniable d’interprétation.
On voudrait vous en dévoiler beaucoup plus, mais cela vous enlèverait le charme de cette rencontre. Il nous reste à parier que vous sortirez de la salle avec une furieuse envie d’écouter tout le répertoire de Barbara et de Jacques Brel.

Laurent Bourbousson
Visuel : ©Guillaume Samana

Dates et générique

Ni Brel Ni Barbara, à la Tache d’encre, tous les jours jusqu’au 28 juillet, à 19h00.
Interprétation Laurent Brunetti Mario Pacchioli | Mise en scène Rémi Deval | Lumières Émilie Bourdellot