Maria de Medeiros, Thomas Durand et Manuel Blanc : Les Bêtes sont au Théâtre des Halles (Avignon)

10 février 2016 /// Les interviews

Manuel Blanc, Thomas Durand et Maria de Medeiros sont à l’affiche de la pièce Les Bêtes de Charif Ghattas, nouvelle création d’Alain Timár, à découvrir au Théâtre des Halles à partir du jeudi 11 au dimanche 14 février. Cette pièce sera reprise durant le mois de juillet. Interview. Photo : Les Bêtes (de gauche à droite : Thomas Durand, Manuel Blanc, Maria de Medeiros) – ©Ifou pour le Pôlemédia

Manuel Blanc, Thomas Durand et Maria de Medeiros se partagent le plateau de Théâtre des Halles. Les derniers instants avant la première se partagent entre répétitions et interviews. Ils font évoluer leurs personnages, les découvrent tous les jours un peu plus et les questionnent. Ils seront Paul, Boris et Line pour l’occasion, trois personnes d’aujourd’hui.
Si Thomas Durand connaissait le texte et l’auteur, Manuel Blanc et Maria de Medeiros ont découvert l’univers de Charif Ghattas lorsque leur rôle leur a été proposé. Et chacun trouve une certaine jouissance à interpréter ces personnages aux multiples facettes.
Interview autour de la table de la cuisine du Théâtre des Halles.

00:00 : L’auteur et le texte – Manuel Blanc, Thomas Durand et Maria de Medeiros
« C’est un texte qui permet des lectures différents, qui est troublant et il parcourt certaines œuvres du théâtre et du cinéma. » Maria de Meideros

01:50 : Le va-et-vient entre le théâtre et le cinéma et du cinéma au théâtre : Maria de Medeiros, Manuel Blanc et Thomas Durand
« Dans mon travail, j’aime beaucoup prendre des choses du cinéma, et on le fait beaucoup dans cette pièce car l’écriture de la pièce flirte même avec le cinéma. » Maria de Medeiros
« Il y a quelque chose dans le texte qui est de l’ordre de l’affrontement et on peut faire des gros plans. On est comme dans un laboratoire, on pourrait mettre dans un coin une caméra pour voir ces trois personnages évolués. » Manuel Blanc
« Les personnages sont contemporains et sont portés à un endroit d’eux-mêmes qui est très théâtral. » Thomas Durand

05:30 : Les rôles masculins : Manuel Blanc et Thomas Durand

06:30 : Etre interprète, la direction d’Alain Timár : Maria de Medeiros et Manuel Blanc
« Alain est très ouvert aux échanges, aux suggestions. C’est un échange agréable et très ouvert. » Maria de Medeiros
« Alain est plasticien et c’est intéressant de travailler avec un metteur en scène qui a ce rapport à la matière. » Manuel Blanc

08:05 : Le décor : Thomas Durand, Manuel Blanc
« Quand les lumières sont arrivées et ont cerné ce carré, j’ai senti ce côté impudique. » Manuel Blanc

10:42 : L’équipe des comédiens : Manuel Blanc et Thomas Durand
11:20 : Le travail autour de la création : Manuel Blanc, Thomas Durand et Maria de Medeiros
13:28 : Le Off : Manuel Blanc, Thomas Durand et Maria de Medeiros

14:25 : Les personnages
« J’aime beaucoup l’ambiguïté du personnage » Maria de Medeiros à propos de Line
« J’aime beaucoup sa connerie, son côté très beauf d’une certaine manière » Manuel Blanc à propos de Paul
« C’est un prince de la rue » Thomas Durand à propos de Boris

17:18 : Une phrase du rôle : Manuel Blanc, Maria de Medeiros et Thomas Durand
Quand une question suspend le temps.

18:30 : La rencontre des personnages dans la vie : Thomas Durand, Manuel Blanc et Maria de Medeiros
Lorsque la fiction se confond avec la réalité.

Les Bêtes de Charif Gattas, mise en scène de Alain Timár, du 11 au 14 février au Théâtre des Halles (Avignon)
Interview réalisé le lundi 8 février.