Une année en musique : nos 10 albums 2023

23 décembre 2023 /// La Playlist
5 1 vote
Évaluation de l'article

Il aurait pu y en avoir bien plus (il y en a !), mais ces 10 albums ont réchauffé l’année 2023 d’Ouvert Aux Publics.

10. Hit Parade de Róisín Murphy

Róisín Murphy a mis tout son savoir faire dans son nouveau LP, signé chez Ninja Tune.

Produit par DJ Koze, les titres composées par la chanteuse embarquent tout son monde sur un immense dance floor.

Du downtempo disco au groovy estival, en passant par la house de Chicago, Róisín innonde les plages de beat toujours bien pensé.

La moitié de feu Moloko reste la reine de la pop expérimentale à laquelle on aime se frotter sans retenue.

9. OCEANO NOX de Clara Ysé

Parmi les chanteuses françaises à retenir pour cette année 2023, Clara Ysé vient se hisser sur les premières marches du podium.

Tout fait sens chez elle. De la musique aux paroles, Clara Ysé joue avec les sonorités et les beaux mots de la langue française.

Poétesse absolue, elle ensorcelle la personne qui prend le temps d’écouter les 11 titres de cet album renversant.

Laissez-vous tenter.

8. Fetish de Jay-Jay Johanson

Après un best of sorti en 2022, Jay-Jay Johanson livrait un nouvel opus en cette année.

Bien que Fetish soit en-deçà de certains LP de l’artiste, c’est toujours un plaisir de se fondre dans un album de Jay-Jay.

Ambiance feutrée, tempo jazzy et envolées musicales lyriques sont au rendez-vous de ce 14e album studio qui fait de Jay-Jay Johanson un roi au pays des dandies.

7. That! Feels Good! de Jessie Ware

« That! Feels Good! » titre d’ouverture pour cet album sonne comme un ordre. Et c’est tant mieux.

En 10 titres, la diva du disco n’a de cesse de nous faire bouger et revisite le style pour le (re)mettre au goût du jour.

Que ce soit son duo avec Róisín Murphy, « Freak Me Now », ou bien « Begin Again » ou le « Free Yourself », cet opus est un appel à la fête et Jessie Ware nous libère de nos chaînes. Et c’est royal.

6. VIOLET DRIVE de Kerala Dust

Kerala Dust agite une potion magique tout le long de cet album. Les boucles envoûtantes, le tempo trip-hop et l’ambiance electro club se distillent tout le long des 12 titres de cet album au titre énigmatique, Violet Drive.

Pas besoin d’être en voiture pour sembler rouler sur des routes aux contrées vierges. Il suffit d’appuyer sur play depuis n’importe quelle plate-forme d’écoute et se laisser embarquer dans un voyage dont on ne veut pas sortir. Perfect.

5. Mádibá de Blick Bassy

En 2015, l’album Akö m’avait fait découvrir une langue, le bassa, et un artiste de talent, Blick Bassy.

8 ans après, Mádibá révèle une nouvelle facette de cet artiste qui compte parmi les plus grands.

Les sonorités electros accompagnent à merveille le chant de Blick Bassy.

Veritable touche-à-tout, le chanteur et compositeur n’a de cesse de collaborer avec des artistes d’univers différents ce qui rejaillit dans sa créativité qui semble sans limite.

Mádibá est un LP absolument sublime. À écouter d’urgence si ce n’est déjà fait !

4. ٣ (Trois) d’Acid Arab

Avec cet album, Acid Arab marque un retour au firmament de la symbiose entre l’electro occidentale et musique orientale.

Avec les 8 featuring, le collectif franco-algérien met en musique le monde avec des boucles hypnotiques et addictives.

Bien loin des affres de l’actualité, cet album réconcilie l’humanité entière.

Avec les deux instrumentaux qui ferment l’album, Acid Arab montre qu’ils sont ici pour longtemps et on ne peut que s’en réjouir. Le collectif nous avait manqué, ils sont de retour, alors dansons.

3. Les Immortelles de Tim Dup

Habile, Tim Dup l’est absolument.

Avec « Les Immortelles », le chanteur prend le pouls du monde.

Ses mélodies atténuent le réel et poétisent l’ensemble des titres.

Brassant moultes thématiques comme la vie se le permet, le chanteur fait alors se côtoyer des titres profonds comme « Les larmes du monde » à l’enjoué « La culotte ».

On retient « Regarde-nous danser » ou encore « Les Immortelles », célébrant alors le fait d’être « ici et maintenant ».

Tim Dup peut toutefois énerver avec les grands écarts dans ses thématiques qui couvrent l’ensemble de l’abum, mais c’est salutaire et ça agit comme de grandes bouffées d’oxygène. Habile, Tim Dup l’est assurément.

2. everything is alive de Slowdive

Cette année a été marquée par le retour des Slowdive avec cet album de 8 titres.

Voyage en 8 étapes-pistes à écouter dans l’ordre présenté, everything is alive n’est certes pas un grand Slowdive mais un plaisant LP dans lequel on aime venir picorer les mélodies éthérées.

1. Rien compris de Sébastien Delage

Parce qu’il est rare de ne pas croiser des artistes formatés, lorsque l’on en trouve un on s’y accroche.

Sébastien Delage fait partie de ces chanteurs libres de tous liens avec des maisons de disques puisqu’il produit et diffuse lui-même ses opus.

Après un premier EP, « FOU », il livre son premier LP, « Rien compris », dans lequel il se raconte et parle sans fard du polyamour. C’est poétique, réaliste, parfois un peu cru si vous comprenez les doubles sens, mais c’est surtout libérateur.

Entre pop-rock et voix grave, on succombe aux 10 titres.

Titres à écouter : Jamais dansé – Polyamoureux transi – Dale Cooper – Spectaculaire

5 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager
0
Would love your thoughts, please comment.x