Vu et entendu : Heart of Wolves

26 octobre 2014 /// Les retours

Ils étaient la première partie du concert de Christine and the queens, à Paloma (Nîmes). Ils ont été une belle découverte et méritent que nos oreilles se penchent sur leur musique.

Pour le côté biographie, les Heart of Wolves sont un groupe de Montpellier. Les influences musicales, qui teintent leurs morceaux, vont chercher du côté de Bjork, des Bat for Lashes (je pense alors au morceau Lilies à cet instant même où j’écris), le tout sous des airs de folk.
Avec leur nouvel EP nommé Wild Flowers, Célyne et Tristan sont nos guides à travers les forêts et autres espaces imaginaires que veulent bien créer nos esprits à l’écoute des chansons qui s’enchaînent. Si I go invite au voyage avec sa boucle entêtante et stimulante, le titre Hunting Arrows réveille nos instincts de vengeance et on s’imagine alors dans des plaines balayées par le vent. Changin’ recèle en lui les recettes de ce qui pourrait devenir un tube, le tube des Heart of Wolves. Echoes, issu de leur premier EP, laisse prendre conscience de la voix de son interprète et c’est avec Letter to the sea, première chanson écrite par Célyne, que le groupe tirait sa révérence. Cette chanson s’avérait déjà être le début des belles réjouissances à venir.
Depuis, les mélodies trottent dans ma tête.

En écoute, sur SoundCloud leurs EP’s :

Laurent Bourbousson