Ouvert aux publics : La semaine de Laurent – du 8 au 14 octobre 2018

14 octobre 2018 /// Les retours

Petite semaine en sorties qui vient de s’écouler mais avec de belles rencontres et des interviews à venir. On revient sur les spectacles de SR9 Trio et d’Alexandra Tobelaim et la soirée Raje.

SR9 Trio

SR9 TRIO en répétition pour Juke Box © Gaëtant Duthet

Cette semaine, L’Autre Scène, la scène du Grand Avignon à Vedène, accueillait SR9 Trio pour leur nouvelle porposition destinée au jeune public Juke Box. Nous les avions rencontrés lors de leur passage, dans ce même lieu, pour Corporels (retrouvez l’interview réalisée lors de leur venue ici).
Avec Juke Box, le trio poursuit sa réflexion sur la musique corporelle. Il propose un spectacle totalement décalé qui a pour décor un plateau de télévision où se déroule « Juke Box, l’émission qui envoie du son ». Et c’est tout un monde qui s’ouvre ainsi au public du théâtre, qui devient celui de télévision.
Du trio, chacun campe son rôle : Alexandre Esperet est un technicien plateau, Nicolas Cousin un animateur tout de jaune vêtu, et Paul Changarnier, Eddy Castagno, le chanteur à la mode. Tout ce monde étant réuni, les péripéties vont s’enchaîner et tout va voler en éclats. Si le but premier est de montrer que la musique peut venir du moindre froissement d’un sac en plastique, dont le son est repris en boucle, de gumboots, de tapes sur le corps et de tapements de mains, il n’en demeure pas moins que les tableaux offrent du rêve (la bossa-nova a ce pouvoir) et sont très cinématographiques. Tout est théâtral, on pense à l’arrivée d’une mariée dont on ne dévoilera pas l’identité, à la course poursuite dans laquelle le trio se déchaîne…
Avec Juke Box, SR9 Trio sensiblise son public à différentes sonorités dans un jeu d’interprétations réussi.

Face à la mère

Changement de registre avec le sensible Face à la mère de Jean-René Lemoine, mis en scène par Alexandra Tobelaim-Cie Tandaim. Créée début octobre, il convient de vous dire de ne pas rater cette proposition. Même si nous en parlerons plus amplement très rapidement, on peut souligner la musique magique d’Olivier Mellano, la scénographie épurée d’Olivier Thomas mais dont le moindre détail à son importance, les comédiens (Olivier Veillon, Stéphane Brouleaux et Geoffrey Laquerrière) et les musiciens (Astérion, Yoann Buffeteau à la batterie et Lione Laquerrière à la guitare). Face à la mère fait parti de ces textes qui grandissent lorsque vous vous retrouvez seul avec. Des images, des bribes de mots, vous habitent, vous hantent et vous poussent à la réflexion. Alexandra Tobelaim signe avec cette création une pièce que l’on peut qualifier de pièce de la maturité.
À voir en région au Théâtre Durance – Château-Arnoux-St-Auban (04), le 8 novembre 2018, au Théâtre Joliette – Marseille (13), du 29 novembre au 1er décembre 2018, à La Passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du sud  (05), le 11 décembre 2018, au Théâtre de la Licorne – Cannes (06), le 1er mars 2019, au Théâtre National de Nice – Nice (06), les 8 et 9 mars 2019 et à la Salle Obino – Vitrolles (13), le 12 mars 2019.

Raje

Enfin, vendredi soir, Radio Raje Avignon fêtait dignement ses 20 ans au Novotel Centre Avignon. À cette occasion, Catherine Monin nous a parlé des difficultés que rencontre la radio (retrouver l’interview ici).
Parmi les invités, nous avons rencontré Emma Daumas, l’une des personnes à la tête de l’association Les Enfants Sauvages music. L’association organise, vendredi 19 octobre, la soirée Curiosity, une carte blanche à l’artiste Nicolas Gruppo Forté, en collaboration avec le Cinéma Utopia et Le Délirium. On vous en parle dans la semaine.

Laurent Bourbousson
Photo dillustration : décor de Face à la mère ©Laurent Bourbousson