Sur les chemins du #OFF17 : Florent Chesné

5 juillet 2017 /// Les interviews

Florent Chesné a quelque chose du caméléon. Comédien aux multiples facettes, il sera à l’affiche des pièces Roméo moins Juliette et Chats noirs Souris blanches, toutes deux de l’auteur Olivier Maille. Interview.

Florent Chesné dans « Roméo moins Juliette »

Florent Chesné, vous êtes à l’affiche de Roméo moins Juliette, pour la seconde année consécutive, où vous interprétez tous les rôles. Était-ce un pari avec votre metteur en scène ?
Florent Chesné : J’avais demandé Olivier Maille, l’auteur avec lequel je travaille, de m’écrire un seul en scène. Il m’a dit :  » j’ai une super idée, on va faire Roméo et Juliette mais tu seras tout seul ». Le fil conducteur est l’histoire de ce metteur en scène, Antoine Bellaventure, qui se retrouve sans sa troupe et doit jouer la pièce puisque le public est là.

Pourquoi avoir passé commande pour un seul en scène. Quelle était votre motivation ?
Florent Chesné : J’ai toujours fait des pièces à 10, 5, ou 2 comédiens et je me suis posé la question de savoir ce que cela faisait d’être seul en scène. C’était aussi la question de savoir si j’étais capable de tenir cela.

Comment vous êtes-vous préparé à ce rôle ?
Florent Chesné : Pour la préparation de ce rôle, tout s’est construit en répétition. Il fallait trouver pour chaque personnage un détail afin que le spectateur le reconnaisse. J’ai travaillé avec Olivier, j’ai proposé certaines choses et il les a mis en forme. C’était vraiment un travail en commun.
Nous sommes satisfaits que le public soit rentré dans la pièce et qu’il y croit. C’est assez jouissif et réjouissant.

Lorsque l’on regarde votre parcours, on voit que vous avez croisé Charif Ghattas, vous avez joué du Feydeau, du Molière, du Jean-Luc Lagarce également. On a l’impression que votre jeu d’acteur est exponentiel et que vous êtes un caméléon !
Florent Chesné : Ça me représente bien. J’avoue que j’ai toujours été attiré par plein de styles différents. Ce que j’aime le plus, foncièrement, sont les pièces où on va rire et où l’on sera touché par une certaine sensibilité. C’est pour cela que je me suis retrouvé à faire des comédies, puis des drames et encore des comédies. Roméo moins Juliette rassemble tout ceci. C’est pour cela que je m’éclate car il y a la situation comique de ce metteur en scène et l’histoire de William Shakespeare qui est un drame. Je ne suis pas que d’une école.

C’est ce qui vous permet de montrer toute la palette de jeu et de ne pas vous laisser enfermer dans un seul registre.
Florent Chesné : J’ai beaucoup joué des comédies pendant un certain temps, j’étais très heureux mais il me manquait quelque chose, de jouer des comédies dramatiques. Durant ce festival Off, il y aura donc Roméo moins Juliette et Chats noirs Souris blanches qui me permettront de jouer sur deux facettes de mon métier.

Quels sont les auteurs que vous aimeriez jouer ?
Florent Chesné : Charif Gattas, pour lequel j’ai déjà joué 3 textes. J’aime son écriture, donc je serai de nouveau disponible. Pour les textes à rejouer, ce serait Olivier Py. En classique, je trouve merveilleux de jouer Molière et Shakespeare comme Macbeth ou Richard III.

Vous avez aussi réalisé des mises en scène. Pourquoi ne pas mettre en scène un des textes de Shakespeare ?
Florent Chesné : Si je mets en scène, je ne jouerai pas dedans. Mon envie aujourd’hui est plus de jouer que de monter. Je ne voudrais pas être frustré.
Lorsque l’on est sur le plateau, on ne peut pas être complètement dans son jeu tout en ayant un regard extérieur sur la mise en scène. Il faut avoir sinon un super assistant pour se donner à 100 % dans le rôle.

Laurent Bourbousson

Roméo moins Juliette, d’Olivier Maille et William Shakespeare,
Au coin de la lune, du 7 au 30 juillet 2017.
Interprète : Florent Chesné
Metteur en scène : Oivier Maille
Attaché de Production : Cindy Chanfray
Co-productrice : Agnès Guéry

Chats noirs Souris blanches, d’Olivier Maille
Buffon, du 7 au 30 juillet
Interprètes : Geraude Ayeva Derman, David Chenaud, Florent Chesné, Virgile M’Fouilou, Nicolas Soulié
Mise en scène : Olivier Maille
Attachée de Production : Cindy Chanfray
Création musicale : Gérôme Gallo