[VU] Philippe Lafeuille se déchaîne avec CAR/MEN

18 novembre 2019 /// Les retours

Vous aviez aimé TUTU du chorégraphe Philippe Lafeuille pour son côté décalé ? Attendez-vous à bien plus avec CAR/MEN ! Retour.

Entre les costumes plus fous les uns que les autres, un chanteur et des danseurs donnant formes et voix à Carmencita, Philippe Lafeuille libère le masculin et le féminin.

CAR/MEN repousse les limites

À la sortie du spectacle, on se dit que le chorégraphe s’est tout permis avec sa nouvelle création. Son savoir-faire, celui de faire du grand spectacle alliant pièce chorégraphique et humour, avec pour toile de fond des questions de société, excelle. Ici, Philippe Lafeuille accède au titre suprême, celui de maître en la matière. Avec pour toile de fond l’opéra Carmen, il aborde les questions relevant du féminin/masculin et de l’amour entre les hommes. Le public assiste, ainsi, à un déferlement puissance 1000 volts d’images qui s’entrechoquent, témoignage d’une société en perpétuel mouvement.

En mettant sur un plateau un chanteur (magnifique Antonio Macipe) et 8 brillants danseurs (François Auger, Antonin « Tonbee » Cattaruzza, Phanuel Erdmann, Pierre Emmanuel Langry, Adrien Picaut, Julien Mercier, Samir M’Kirech, Stéphane Vitrano), le chorégraphe enchaîne un ensemble de tableaux dans lesquels on suit l’histoire de Carmen à la sauce masculine et testostéronée.

Galvánisant

L’ensemble procure un effet galván-isant – clin d’œil au magnifique tableau rappelant le chorégraphe qui a renouvelé le flamenco. Philippe Lafeuille construit sa Carmen tel un canevas. Les références chorégraphiques côtoient des images dignes de défilé haute couture, d’opéra-comique, ou encore celles des kermesses de fin d’année avec ces hommes-fleurs prêts à se produire sur scène, pour une prestation qui ne sera pas parfaite, devant les yeux des parents qui trouveront cela magique.

CAR/MEN ouvre une voie, celle de la libération des êtres masculins et féminins. Il serait bien dommage de s’en priver.

Laurent Bourbousson
Crédit photographie : Michel Cavalca

Générique

CAR/MEN a été présenté au Théâtre de la Colonne – Miramas – Scènes et ciné le 1er octobre. Actuellement en tournée.

Conception / Chorégraphie : Philippe Lafeuille | Car/menologue : Romain Compingt | Danseurs : François Auger, Antonin « Tonbee » Cattaruzza, Phanuel Erdmann, Pierre Emmanuel Langry, Adrien Picaut, Julien Mercier, Samir  M’kirech, Stéphane Vitrano | Chanteur : Antonio Macipe | Conception Lumières : Dominique Mabileau | Création Costumes : Corinne Petitpierre | Bande Son : Antisten | Régisseur Lumière : Armand Coutant | Régisseur Plateau : Victor Valette | Habilleuse : Cécile Flamand