[ITW] Demain.org ou l’Avenir radieuX au Théâtre Transversal

16 novembre 2018 /// Les interviews

Laetitia Mazzoleni, directrice du Théâtre Transversal, a donné carte blanche, dans le cadre de CREATURAE 2.0, à l’association Demain.org. Rencontre avec l’équipe de techniciens qui forme cet ensemble.

CREATURAE 2.0 c’est la carte blanche imaginée par Laetitia Mazzoleni et donnée à des techniciens du spectacle vivant dans le but de montrer des travaux. Et cette année, le public fera connaissance avec l’association Demain.org

Demain.org, un laboratoire fait par et pour des techniciens

Au total, ils sont 10. 10 techniciens du spectacle à se cacher derrière le nom de leur association Demain.org pour se rencontrer, échanger et chercher autour de leurs pratiques. Un espace dans lequel ils sont libres et où les seules contraintes sont celles qu’ils s’imposent.
Quentin Bonami, seul technicien permanent d’un théâtre, présente l’association ainsi, « nous avons souhaité nous rassemblé en association avec pour vocation de promouvoir l’écriture technique et de nous permettre d’expérimenter collectivement des choses . » « C’est de la recherche appliquée » , relance Jean-Louis Larcebeau, « et c’est la première fois que l’on arrive à quelque chose de construit et d’installé. »

« Nous avons quitté l’ombre. C’est une expérience dans laquelle nous ne sommes pas cachés derrière des pendrions ou en régie » , dit Quentin. « Ce projet pourrait rapidement donner l’impression que ce sont les régisseurs qui quittent la régie, mais ce n’est absolument pas cela » , souligne Richard Rozenbaum et Jean-Louis ajoute « C’est une des rares fois où l’on va pouvoir montrer quelque chose que nous avons fait seul sans répondre à des demandes. C’est l’aboutissement de notre projet. »

Avenir radieuX

Pour Avenir radieux, Rémi Billardon, Quentin Bonami, Jean-Louis Larcebeau et Richard Rozenbaum ont travaillé sur le thème des Vanités. « Suite à la visite des lieux, chacun s’est projeté dans une partie, un recoin du théâtre. Si chaque proposition est partie d’une personne, il y a toujours un aspect collectif dans le résultat » nous raconte Quentin, avant d’ajouter, « dans le projet initial, Stéphane Morisse était présent mais un cas de force majeure l’en a empêché. Richard a répondu présent » . « C’est plus un parcours qu’une déambulation dans lequel on retrouve du son mais aussi beaucoup de vidéos, ce qui nous surprend nous-même. On s’était dit au départ que nous allions faire uniquement entendre et écouter de la matière sonore. On est totalement sorti de l’idée de l’écoute acousmatique » s’amuse Jean-Louis.

« On fait des Vanités avec des outils numériques » explique Jean-Louis. « On garde à l’esprit la fragilité humaine, du fait que l’on soit sur terre pour un certain nombre de choses. On va parler de la temporalité, des nos expériences, de l’expérience de façon plus générale. On progresse dans le parcours et on termine avec le réel de la culture web. » « Ce qui nous intéressait dans ce propos, c’est qu’il nous laissait beaucoup de place pour la création. Durant notre semaine de résidence, le thème s’est affiné » ajoute Quentin.

Et j’ai eu la primeur de certaines installations. Ce que je peux confier, c’est que le Théâtre Transversal se transformera pour l’occasion en une galerie d’arts numériques dans laquellle les œuvres présentées se joueront de vos perceptions et vous interpelleront sur notre condition humaine. Un beau programme !

Laurent Bourbousson

Avenir radieuX par Rémi Billardon, Quentin Bonami, Jean-Louis Larcebeau et Richard Rozenbaum au Théâtre Transversal, samedi 17 novembre, de 16h30 à 22h, et dimanche 18, de 14h30 à 17h. Entrée libre. Renseignements ici.