Occupation de la Fabrica : le Collectif Unitaire 84 répond à nos questions

30 mars 2021 /// Les interviews
5 1 vote
Évaluation de l'article

Depuis mercredi dernier, jour de la conférence de presse du Festival d’Avignon pour la présentation du programme de sa future édition, La Fabrica est occupée par le Collectif Unitaire 84. Hier, nous sommes allés rencontrer Camille, l’une des porte-parole du Collectif. Le verbe lutter prend ici toute sa dimension.

Samedi 27 mars, Avignon. Deux collectifs appellent à l’unisson dans les rues d’Avignon. Le Collectif éphémère du 27 mars et le Collectif Unitaire 84. L’appel est simple : les professionnel.le.s du spectacle vivant donnent rendez-vous aux citoyen.ne.s pour une sensibilisation et une mobilisation autour de la lutte qu’entreprend le monde des intermittent.e.s pour l’ensemble des travailleurs précaires.

Journée du 27 mars 2021. Place du Palais des Papes. Les Passeurs de Piano et la Compagnie Deraïdenz ©LB
Journée du 27 mars 2021. Place Carnot. Cie Alexandre Lesouëf ©LB

Le Collectif Unitaire 84 inscrit La Fabrica dans la liste des 93 lieux occupés aujourd’hui. Leur parole porte les luttes. Pas uniquement celle des intermittent.e.s donc, mais celles issues du travail précaire.

Nous avons rencontrés Camille, l’une des porte-parole du Collectif. Son discours apporte une vision éclairante sur une situation bien plus complexe qui dépasse la simple réouverture des théâtres. Il est temps de constater que les occupations des théâtres à travers le territoire racontent bien plus que ce que certains pourraient considérer comme un caprice.

Se joue dans ces lieux de culture un véritable enjeu sociétal alors que beaucoup voudrait y voir une simple lutte pour les droits sociaux d’une seule catégorie de travailleurs.

Banderoles sur les grilles de La Fabrica ©LB

Avec cette occupation, le Collectif Unitaire 84 occupe l’un des lieux les plus symboliques d’Avignon et noue avec les habitant.e.s du quartier Monclar un véritable échange.

Mais que se passera-t-il en cas de statu quo ? Jusqu’où poursuivre cette occupation ?

Aujourd’hui, le Collectif structure ses journées entre agoras, ateliers, actions et discussions pour penser le commun. Place à la parole.

Pour suivre les agoras : le fil Telegram Info occupation Fabrica.

La page Occupation la Fabrica Avignon sur Facebook & Instagram

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Photographies : Laurent Bourbousson
Photo de couverture : Banderoles sur le portail d’entrée de La Fabrica ©LB

5 1 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x