VU #OFF17 : Pas de loup de la Compagnie O’Navio

VU #OFF17 : Pas de loup de la Compagnie O’Navio

9 juillet 2017 /// Les retours

Qui n’a jamais eu peur avant de s’endormir ? La Compagnie O’Navio adapte l’album jeunesse de Jeanne Ashbé, Pas de loup pour les tout-petits (à partir de 2 ans) et les plus grands.

©Compagnie O’Navio

Imaginez-vous encore enfant. Vous venez de recevoir les bises traditionnelles du soir, la lumière s’éteint, la porte se ferme, et vous vous retrouvez plongé dans le noir au cœur de cet immense espace inconnu que devient votre chambre. Soit vous vous endormez rapidement, soit votre imagination vous joue des tours et s’amuse à vous faire peur !

Pas de loup est l’histoire de cette petite fille (interprétée ici par Caroline Cybula) qui pourrait très bien être un petit garçon. Elle n’arrive pas à s’endormir et son ourson a peur de ces deux points lumineux qui apparaissent là où se posera le regard. On les retrouve ainsi un peu partout dans cette chambre : au dessus de la fenêtre, au-dessus de son lit, sous son lit, sur les murs, partout !
Mais notre petite héroïne ne va pas pour autant passer son temps sous la couette à trembler ! Elle va ainsi surmonter cette peur injustifiée, créée par son imaginaire. On la retrouve donc jouant avec un lapin, transformant des carottes en un piano magique puis en missiles lorsqu’elle décide d’être une guerrière tueuse de lapins. Son petit coeur battra la chamade lorsque des bruits viendront de la penderie. A chaque ouverture de porte, chacun se surprend de se demander ce qui va apparaître, réveillant ainsi les peurs que l’adulte avait enfant. Pour les enfants, il en est tout autre. Ils rient, ont bien sûr peur, mais ce qui est intéressant à observer est que l’enfant n’a pas peur au même moment que l’adulte, et serait même plus apte à gérer des moments tragiques aux yeux des grands.

Dans cette histoire, le public croisera bien de détails, qui feront leur chemin le soir au coucher, et se rappelera que les lapins peuvent aussi danser sur le Boléro de Ravel.
Le décor ingénieux recèle de bien d’espaces et d’interstices se modifiant au gré des aventures de l’enfant, qui deviendra l’espace d’un moment, le Chaperon rouge que nous sommes à vie. La musique de Mami Chan donne au tout l’onirisme inhérent à cette fable.

Jeanne Ashbé, l’auteur de l’album jeunesse, et Alban Coulaud ont ainsi laisser libre court à leur imagination afin de rendre visible le rapport qu’entretient l’enfant avec la peur. La réussite de ce spectacle réside dans le fait qu’enfants et parents se retrouvent dans tout le rituel du soir, de la bise à l’endormissement. Vous pouvez éteindre la lumière, sans crainte, les peurs de demain ne seront pas celles de la veille, mais vous arriverez à les surmonter.

Laurent Bourbousson

Site de la compagnie ici.

Pas de loup, de Jeanne Ashbé et Alban Coulaud, du 7 au 28 juillet (relâche les 12, 19 et 26), à 10h00, à l’Artéphile. De 11,50 à 6 euros. Tél. : 04 90 03 01 90
Equipe artistique et technique : D’après l’album de Jeanne Ashbé (Editions L’école des Loisirs) / Adaptation et Mise en Scène : Alban Coulaud / Conseil dramaturgique et plastique : Jeanne Ashbé / Musique originale : Mami Chan / Scénographie, costumes, objets : Isabelle Decoux / Vidéo : Julien Drone / Régie Générale, manipulation et son : Simon Chapellas Création Lumière : Mateo Bassaon Production et diffusion : Elodie Couraud
Avec, en alternance Caroline Cybula et Nathalie Davoine

Pas de loup en épisodes sur Ouvert aux publics : épisode 1, épisode 2 et épisode 3

Poster un Commentaire