[VU] Le fabuleux destin de Céleste

15 janvier 2023 /// Les retours
5 1 vote
Évaluation de l'article

Geneviève de Kermabon a une vie passionnante. Elle la poétise dans Céleste, une fantaisie à voir encore aujourd’hui au Théâtre des Halles (Avignon), dans le cadre de la BIAC 2023 – Biennale Internationale des Arts du Cirque Marseille Provence Alpes Côte d’Azur.

Avec son spectacle, Céleste, gamine aux oreilles décollées, raconte multiples histoires dans lesquelles on croise des éléphants, des lions, des acrobates, un formidable bestiaire (bravo à Olivier Sion pour la construction des animaux) ainsi que son fabuleux destin !

Céleste, un merveilleux concentré d’histoires

Céleste est un peu tout à la fois, une autobiographie de Geneviève de Kermabon, formée à l’école de rue Blanche (ENSATT) et qui intégre en 1978 l’école de cirque GRUSS, ainsi que l’histoire du cirque traditionnel.

Accompagnée sur la piste aux étoiles par Simon Martin, équilibriste et acrobate, et l’immense Joe Sheridan, l’effrayant oncle Chauko, Céleste raconte et plonge le spectateur dans un voyage dans le temps. Elle peut avoir 5, 16, 20 ou encore 60 ans dans n’importe quel ordre, chaque scène met en lumière des récits de vies. Le sien, bien entendu, mais également celui de celles et ceux qui font le cirque.

Un vibrant hommage au cirque traditionnel

On croise dans ce spectacle aux mille merveilles, Lilly Yokoi, un modèle pour notre Céleste. Lilly est la vedette du cirque d’alors, la reine de la petite reine comme on peut la surnommer. Sur son vélo or, elle fera les beaux jours du cirque dont ses numéros ne seront jamais égalés. Retirée au Japon sans le sou car spoliée par son impresario, elle est tombée depuis dans l’oubli.

Céleste parle également du monde circassien, un monde dur et cruel dirigé par les adultes. La dureté à un prix, celle des applaudissements à la fin des numéros réalisés sur cette piste aux étoiles, ou bien celle des accidents mortels dont sont victimes les artistes.

Une autobiographie par touches ou l’histoire de son fabuleux detin

Avec Céleste, le voyage est multiple. On rêve les yeux ouverts et la réalité se confond à l’onirisme qui se dégage des scènes. Véritable ode au cirque d’hier, Geneviève de Kermabon distille par touches son fabuleux destin où elle croise en personne Frederico Fellini et Giulietta Masina lorsqu’elle adapte, pour la scène, La Strada en 1980.
Elle rend également un vibrant hommage aux freaks qui ont fait la fortune des cirques au début du XX° siècle. D’ailleurs, elle mettra en scène Freaks, adapté du film de Tod Browning, en 1987.

Elle raconte aussi, au travers du monde du cirque, le monde des femmes, celui des vies de troupe, celui de l’itinérance, des démontages des chapiteaux. C’est tendre, cruel, poétique et étincelant.

On garde alors en mémoire la dernière apparition de Céleste, âgée de 80 ans, qui nous fait l’honneur d’un dernier tour de piste sur son cheval de voltige et d’une sortie de scène des plus marquantes !

Allez rencontrer Céleste au Théâtre des Halles, tranformé en une piste aux étoiles pour l’occasion. Vous ne serez pas déçus de ce voyage !

Laurent Bourbousson
Crédit photos : ©Christophe Raynaud de Lage

Générique

Conception, mise en scène Geneviève de Kermabon / Avec Geneviève de Kermabon (vieille ecuyère), Simon Martin (jeune acrobate), Joe Sheridan (dresseur redoutable) / Musique originale Stéphane Leach / Conception sonore Pierre Ragu / Chanteur lyrique à l’image Patrick Vilet /Voix Jean Damien Barbin, Erik Gerken, Martine Minette, Anne Mazarguil / Régisseurs Célio Ménard, Océane Martel / Peintures Laurence Forbin / Constructeur bestiaire Olivier Sion / Une production Le Ksamka


Dans le cadre de la BIAC 2023 – Biennale Internationale des Arts du Cirque Marsellle Provence Alpes Côte d’Azur

Resneignements à l’adresse suivante : https://www.theatredeshalles.com/pieces/celeste/

À voir le dimanche 15 janvier à 16h00 au Théâtre des Halles (Avignon). Durée 1 heure. À partir de 8 ans.

5 1 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager
0
Would love your thoughts, please comment.x