VU #OFF18 : Un garçon d’Italie : À corps de mots, … Vivre encore

14 juillet 2018 /// Les retours - VU #OFF

Mathieu Touzé s’est aventuré à se frotter aux pages de Philippe Besson… il a eu raison… Retour.

Les romans de Philippe Besson me sont des heures de lecture chères. Ce projet de « mise en théâtralité » d’un de ses textes me portait donc vers une attente, teintée de doute.

Qui plus est, … Terrible… programmé à… 10h35… Cette Cruauté Avignonnaise, qui vous rappelle que vous n’êtes pas là pour… dormir…

Et puis… Choc.

Découverte qu’Un garçon d’Italie est, aussi, une œuvre théâtrale.

Pour ce faire, il faut du Talent.

Et là ; il y en a. Multiplié par trois!

Simplement, entre écriture « absorbée », mise en voix et corps ; tous les trois et chacun.e d’entre eux, m’ont cueilli aux portes du réveil. Ils m’ont ému au matin et ils ont laissé trace.

C’est souvent si compliqué que de « porter » vers d’autres regards ce qu’une singulière aventure d’aimer pourrait et voudrait essayer de dire… Ils le font là simplement et avec talent.

Alors, comment écrire à propos d’un spectacle qui vous ré-entraîne vers vos plaisirs solitaires tout en vous frottant à du mouvement ? Comment écrire quelque chose sur ce qui vous bascule du papier vers la chair et vous amène à « troubler » les visages et les corps que vous aviez imaginés/construits ?

J’avoue, … Je ne sais pas…

Lecteurs de ce « vagabondage », je vous l’accorde, cette « critique » est étrange. En fait, elle serait…, peut-être, « juste », une adresse tendre à ces autres regards qui m’ont touché et dont je ne peux là que « gribouiller » ces quelques mots…

Donc…, à vous d’aller voir, de vous laisser frôler et de passer d’encre à corps.

Pour ce qui me concerne, je reviendrai  » voir » Estelle, Mathieu et Yuming porter à la scène Anna, Luca et Léo avant que les feux du Off ne s’éteignent.

Bernard Gaurier
Crédit photo ©DR

Un garçon d’Italie d’après le roman de Philippe Besson, jusqu’au 29 juillet (relâche les mercredis), à 10h35, au Théâtre Trasnversal.
Adaptation et mise en scène Mathieu Touzé | Interprètes Yuming Hey, Estelle N’Tsendé et Mathieu Touzé | Assistante à la mise en scène Amélie Charbonnier