[VU] OFF19 : HEN, la marionnette politiquement queer de Johanny Bert

29 août 2019 /// Les retours - VU #OFF

Avec HEN, Johanny Bert signe un spectacle de cabaret burlesque marionnettique d’une grande liberté. Nous en avons encore et toujours autant besoin, et ce même en 2019 ! Retour.

HEN était le spectacle à voir durant le mois de juillet sur Avignon. Ce qui aurait pu être un simple buzz s’avère bien plus que cela : une proposition forte avec un propos intelligent.

HEN ou la liberté totale de ton

Il plane une atmosphère de cabaret en entrée de salle, une ambiance feutrée pour venir s’encanailler. Qui de mieux qu’une marionnette queer pour dire haut et fort, et pointer du doigt, ce qui ne fonctionne pas dans notre société dans l’acceptation de l’autre, celui différent par sa nature, par son genre ?  « Elle est lui, il est elle » chante HEN. Son prénom, il·elle le doit à ce pronom suédois entré dans le dictionnaire en 2015 permettant de désigner indifféremment un homme ou une femme. La binarité que notre langue impose semble bien être une frontière dans cette acceptation, celle de nommer sans préciser le genre. Même si des pronoms neutres existent bel et bien, ils sont peu utilisés et connus. Et question genre, le public va être secoué. HEN a une liberté de ton que seul l’objet marionnettique semble être en droit d’avoir sur un plateau.

HEN se métamorphose au gré de son propos, dans ses merveilleux apparats de scène, ou totalement nu·e jouant ainsi avec ses sexes en mousse. Les paroles des chansons de Brigitte Fontaine, Prunella Rivière, Laurent Madiot, Pierre Notte et autres paroliers permettent à HEN de transfigurer le genre, son corps est alors symphonique et rythmique. Une chose est sûre, c’est que vous n’entendrez plus Tata Yoyo avec vos oreilles d’enfant. Le tout est totalement subversif, engagé et politique.

Libre jusqu’où ?

Accompagné·e de Guillaume Bongiraud, au violoncelle électro-acoustique, et Cyrille Froger, à la percussion, HEN ne s’interdit rien et nous entraîne dans un fantasme du genre, où tout un chacun se laisserait aller à sa liberté d’être.
Mais rien n’est encore entièrement acquis ! Johanny Bert nous rafraîchit la mémoire avec la fameuse Marie-France et son « C’est contre-nature » rentré dans les annales de la bêtise humaine depuis 2013.

HEN s’adresse directement au public tout au long de son show, et l’on aura relevé ces deux phrases qui reflètent bien l’esprit du temps : « Je vous assure, si je me baladais comme ça dans Avignon, je me ferai casser la gueule » ou encore « les programmateurs sont entrain de se dire : ce spectacle n’est pas pour mon public » . Ceci démontre, encore une fois, la dichotomie dans laquelle nous vivons.

Prenez un grand bol de liberté, allez rendre visite à HEN lors de son passage près de chez vous et laissez-vous aller. Vous êtes entre de bonnes mains et surtout, vous êtes libres.

Laurent Bourbousson
Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

Dates et générique

Hen a été vu lors du dernier Festival Off Avignon au Théâtre Train Bleu.

Conception, mise en scène et voix Johanny Bert​ | Manipulateurs de HEN Johanny Bert, Anthony Diaz | Collaboration mise en scène Cécile Vitrant | Arrangements et musique en live Anna-Carla Maza (violoncelle électro-acoustique), Cyrille Froger (percussionniste) et Guillaume Bongiraud lors de la création | Auteurs compositeurs Brigitte Fontaine, Prunella Rivière, Laurent Madiot, Alexis Morel, Pierre Notte | Fabrication des marionnettes Eduardo Felix ​| Travail vocal Anne Fischer | Dramaturge Olivia Burton | Création costumes Pétronille Salomé | Assistante costumes Carole Vigné | Stagiaires costumes Lune Forestier, Solène Legrand, Marie Oudot | Assistante manipulation Faustine Lancel | Régie générale Gilles Richard | Création lumières Johanny Bert, Gilles Richard | Régie et création sons Frédéric Dutertre/ Simon Muller | Construction décor Fabrice Coudert assisté de Eui-Suk Cho

Dates à venir : du 21 au 23 novembre 2019, Bateau Feu – Scène Nationale de Dunkerque ; du 22 janvier au 8 février 2020, Le Mouffetard – Théâtre des arts de la Marionnette ; le 15 février 2020, La 2Deuche – Lempdes…