Avignon. Comme un petit air de festival

9 juillet 2020 /// Les retours - OFF
4.3 3 votes
Évaluation de l'article

Alors que le Théâtre des Doms organisait son Out Festival le week-end dernier, les jours qui s’annoncent voient des programmations éclore ici et là. Tour d’horizon. Visuel d’illustration Paisible ©Christian Benaïm

Si avec son Rêve d’Avignon, le Festival d’Avignon propose une programmation numérique qui se partage entre podcasts, projections dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes (l’ensemble de la programmation est à retrouver sur le site festival-avignon.com), certains théâtres de la cité réouvrent leurs portes.

Au Théâtre des Carmes

La journée nécessaire se tiendra le vendredi 10 juillet. Une journée consacrée à l’œuvre d’André Benedetto. Entre parcours poétique, lecture dans le jardin Ceccano, une exposition des archives de 6 spectacles marquants de l’auteur et metteur en scène, lajournée se clôturera par Une formidable envie de vivre dans le Cloître des Carmes.

À la Factory – Théâtre l’Oulle

Du 10 au 14 juillet, Laurent Rochut a concocté une programmation sous le nom de The Show must go on avec les compagnies A Divinis, Babouk, le Collectif Gena, le duo Interstice et Jeanne Bred pour ne citer qu’eux.

Au Théâtre Golovine

Jill Crovisier s’est installée durant cette semaine au Théâtre Golovine. Entre Masterclass et laboratoire chorégraphique, la chorégraphe présentera le vendredi 10 juillet, la version courte du spectacle que l’on aurait dû découvrir en juillet durant le Off : The Hidden Garden. William Cardoso, danseur chez Jill Crovisier, interprétera Boléro, un solo extrait de JINJEON, la prochaine création de la chorégraphe.
Mais le mois de juillet au Golovine, ce sont également des ateliers créatifs partagés et des ateliers.

Les échappées belles de Villeneuve en scène

Du 10 au 12 juillet, le Festival Villeneuve en Scène propose trois spectacles et six représentations. Déambulez avec le Begat Theater (10 et 11/07) et découvrez le diptyque Andy’s Gone mis en scène par Julien Bouffier.

Le CDCN Les Hivernales hors les murs

Samedi 11 juillet, Antoine le Menestrel – Compagnie Lézards Bleus, élira domicile sur les hauteurs de l’Église des Célestins pour parfaire sa « descension » du lever du soleil jusqu’à son coucher. Pour vivre un moment Paisible.
Sur la même journée, Sébastien Ly – Cie Kerman, invite lepublic à Désirer le monde. Ce projet s’inscrit dans son cycle de travail Habiter le monde, qu’il a débuté en 2008. En trois temps, le chorégraphe posera la question du monde d’après. L’ensemble de ces propositions sont en entrée libre, sur réservations.

Le Festival Court-Circuits à La Scierie

Encore 3 semaines à vivre du côté de La Scierie pour ce festival des circuits courts de la culture, de l’écologie, et de l’Économie Sociale et Solidaire. Au programme : théâtre, danse, projections, lectures, débats, résidences, FabLab… Découvrez la programmation ici.

Théâtre La condition des Soies

À partir du 8 juillet, ce sont trois pièces que propose l’équipe du théâtre. Si Sacha Guitry m’était conté par Anthéa Sogno, La liste de mes envies joué par Lorette Goosse et Philippe Caubère, du 15 au 25 juillet, pour Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet.

Les Scènes d’Avignon pour Le Souffle d’Avignon

Les Scènes d’Avignon (Théâtre(s) du Balcon (Serge Barbuscia), des Carmes (Sébastien Benedetto), du Chêne Noir (Gérard et Julien Gélas), du Chien qui Fume (Gérard Vantaggioli), des Halles (Alain Timàr)) se sont réunies pour un cycle de lectures qui se tiendra dans le cloître du Palais des Papes du 16 au 23 juillet. Le programme est à découvrir ici. Entrée libre pour toutes les lectures.

Buffalo à Artéphile

On ne peut que vous conseiller de courir voir Buffalo à Artéphile, les 16 et 17 juillet. Adaptée de Tueur de bisons, un livre d’entretien de Franck H. Mayer, le dernier chasseur de bisons, la proposition de Julien Defaye vous entraîne dans les contrées du far-west pour un récit des plus actuels, bien loin des créations habituelles. Le comédien et le musicien Nicolas Gautreau vous ouvrent de grands espaces dans lesquels l’Homme court à sa perte.

Sosies au Théâtre des Halles

Alain Timár nous avait parlé de son envie de voir du public fin juillet dans son théâtre si les conditions sanitaires le permettaient (voir son interview ici). Voilà qui est chose faite puisqu’il présentera Sosies de Rémi De Vos, sa dernière création les 28 et 29 juillet.

Au Théâtre Transversal

Dominique Frot devait présenter durant cette édition du Off Oh les beaux jours de Samuel Beckett, une mis en scène signée Laetitia Mazzoleni. Mais la comédienne sera présente tout au long du mois de juillet pour répéter cette création et vous pourrez la rencontrer lors d’une répétition publique le 29 juillet à 14h, 15h et 16h (durée 30 min). Et surprise, vous pourrez assister à une lecture d’un texte tenu jusqu’ici secret L’ordre du jour, réactions en chaîne d’après le roman d’Éric Vuillard, le dimanche 26 juillet à 17h. Tous les renseignements sont ici.

Isle 80 et le Verbe Fou

Du 17 au 28 juillet, le théâtre Isle 80 fait vivre son lieu avec ses 11 propositions. Musiques et poésies seront au rendez-vous durant ces 10 jours. À découvrir, entre autres, La fin du moi, le début du nous, les Lectures musicales dessinées, Jeanne

Pour le théâtre du Verbe fou, le rendez-vous est pris du 15 au 31 juillet &avec ses 6 spectacles : Les audacieux, Le corps de mon père, Loup cherche beurre désespérément, L’Avare, Requiem pour un louis d’or, Amor Sulfurosa, Une reine en exil.

Côté expositions

Extases Les Mystiques, l’exposition d’Ernest Pignon Ernest, sont à découvrir à l’Eglise des Célestins. Uniquement sur réservation : culture@mairie-avignon.com Renseignements ici.
La sculpture Cœur de primate de Matthieu Faury est à découvrir dans les jardins du Palais des Papes ainsi que les photographies-reportage d’Alexandre Brétinière. Les jardins sont accessibles en entrée libre de 17h à 18h par la manutention.
L’ensemble des Musées d’Avignon (Calvet, Lapidaire, Petit Palais, Roure, Requien), la Collection Lambert, les musées Vouland et Angladon proposent de belles expositions à découvrir.
Enfin, l’Ardenome vous convie à leurs Mutalogues du 9 au 25 juillet.

Laurent Bourbousson

4.3 3 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x