[ITW] FDA19 : Arnaud Rebotini pour 120 Battements par Minute

23 juillet 2019 /// IN - Les interviews

Soirée de clôture pour la 73ème édition du Festival d’Avignon avec le concert d’Arnaud Rebotini et le Don Van Club. La musique du film de Robin Campillo, 120 battements par minutes, va résonner dans la Cour d’Honneur. Interview.

Lorsque vous posez la question à savoir si pour le DJ qu’il est de présenter un concert assis à Arnaud Rebotini, il réagit assez rapidement.  » Je ne suis pas DJ » , vous répond-il aussitôt. Vous reprenez alors le fil de la discussion en le redéfinissant comme étant compositeur, ce qui lui convient « Voilà, c’est cela. Je suis un compositeur avant tout, et même si je peux faire des DJ’ sets, je ne suis pas un DJ  » . Voilà qui est posé.

Un concert et une lecture

Vous allez vous produire dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes pour le concert de clôture du festival d’Avignon. Que ressentez-vous ? 
J’ai l’impression qu’il y a une grande attente pour cette soirée. Le lieu est chargé d’histoire et d’y amener cette musique, toute l’histoire d’Act UP et celle du film 120 de Robin Campillo, est hautement symbolique.

Vous serez accompagné par l’ensemble Don Van Club. Comment définiriez-vous cet orchestre ? Symphonique ?
Non, c’est un orchestre de chambre. Un orchestre symphonique regroupe les cordes, bois, cuivres et percussions. Le Don Van Club est composé de Paola Avilles Torres, Christophe Bruckert, Leo Cotten, Maxime Hoarau,Thomas Savy, Arnaud Seche, Amandine Robilliard. Même si il y a un violoniste, un violoncelliste, un harpiste, un haut-bois… ce n’est pas un orchestre symphonique.

Avec cette série de concert, le public est assis face à vous. Est-ce que cette configuration vous dérange ?
Non pas du tout. Il y a des morceaux très posés dans la bande originale. Si les gens ont envie de se lever pendant le concert, ils pourront le faire. On a déjà fait ce concert à la Philharmonie de Paris et ça s’est très bien passé.

Sur scène, vous serez rejoint par Mehdi Rahim-Silvioli, Coralie Russier, les comédiens de 120 bpm, pour la lecture du texte de Jean-Luc Lagarce, Le bain. S’agit-il de cette version que vous avez présentée à la Philarmonie ?
Non. Cette lecture est créée exclusivement pour le Festival d’Avignon. Nous avons travaillé avec les comédiens et François Berreur, le metteur en scène. Au départ, il y avait l’idée d’avoir le texte dans un des passages de 120 bpm. Cela s’est avéré compliqué car le concert était coupé. La proposition de la lecture en prélude au concert est plus logique. J’accompagne la lecture avec une création musicale.

Le travail avec Robin Campillo

Lorsque l’on écoute vos albums, des images affleurent. Est-ce pour cette raison que Robin Campillo vous a choisi ?
Il est sensible à la musique que je proposer. C’est une collaboration artistique enrichissante qui a débuté avec la bande originale de son film Eastern Boys. La clé de notre collaboration est mon premier album, que j’ai sorti sous le nom de Zend Avesta en 2000 et qui s’intitule Organique.

Comment avez-vous composé la musique de 120 bpm ?
J’ai écrit à partir du scénario. Robin avait des idées très précises du scénario, on a parlé de la direction musicale. La sonorité house a été retenue.
J’ai commencé à écrire plusieurs thèmes et morceaux. Les scènes de club ont été tournées avec la musique que j’avais composée. Tout le travail s’est fait en amont. Puis il y a eu un travail de compléments au moment du montage définitif.

Ultime question. Avec cette série de concert, quelle énergie ressentez-vous de la part du public ?
Il y a beaucoup d’émotion. Cela est dû aux passages romantiques et calmes de la bande originale.

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Visuel : Arnaud Rebotini et Le Don Van Club ©Valerian

Date et générique

120 Battements par minute, le mardi 23 juillet, à 22h. Cour d’Honneur du Palais des Papes.
Avec Arnaud Rebotini et le Don Van Club : Paola Avilles Torres, Christophe Bruckert, Leo Cotten, Maxime Hoarau,Thomas Savy, Arnaud Seche, Amandine Robilliard Musique et adaptation Arnaud Rebotini Vidéo Noel Alfonsi Son Marco Paschke, Boris Wilsdorf Lecture Mehdi Rahim-Silvioli, Coralie Russier, acteurs du film 120 battements par minute Regard extérieur François Berreur Texte Le Bain de Jean-Luc Lagarce
Production Blackstrobe Records en partenariat avec le festival Résonance
Une proposition conjointe du Festival d’Avignon et de l’Adami pour cette soirée exceptionnelle dans la Cour d’honneur du Palais des papes