[ITW] Gustavo Giacosa pour En chemin, le beau récit initiatique

21 novembre 2019 /// Les interviews

Gustavo Giacosa fait partie de ces artistes dont la générosité émane de sa personne. Une interview sans filtre, comme on les aime.

L’interview

C’est à 18h que nous avions rendez-vous avec Gustavo Giacosa pour évoquer En chemin, sa dernière création, que vous aurez l’occasion de découvrir au Théâtre des Halles, jeudi 21 et vendredi 22 novembre.

Partir dans l’idée d’un calibrage pour son interview, c’est ne pas laisser de place aux questions qui s’inviterait dans la discussion. Et de fil en aiguille, Gustavo Giacosa invite, par ses réponses, à lâcher le fil des questions.

Temps de création, son travail avec La S Grand Atelier de Belgique, l’acte créatif, sa double casquette de commissaire d’expositions et artiste ainsi que du public face à son œuvre, tout est dit dans cet échange. Installez-vous.

Et comme d’une interview à un filage, il n’y a qu’un pas, c’est allègrement que nous avons sauté d’un point à l’autre. Retour.

Gustavo Giacosa au pays des merveilles.

Étrange, fascinant et poétique sont les adjectifs que l’on pourrait coller à En chemin de Gustavo Giacosa.

En chemin est un véritable voyage initiatique que nous offre de faire son concepteur et metteur en scène Gustavo Giacosa. Faire fi des cadres dans lesquels la société ou le bien-pensant souhaite nous faire rentrer pourrait bien être le fil rouge de cette ode à la liberté.

Si la narration relève du sensible, qui fait du spectateur de ce rêve éveillé un être à fleur de peau, il est quasiment impossible de raconter ce que l’on voit. Les scènes deviennent de véritables tableaux venant troubler le réel, et comme devant une œuvre d’art, la sensibilité de chacun parlera. Mais on ne peut qu’être touché profondément devant tant de beauté et de grâce.

Gustavo Giacosa ne fait pas un simple théâtre. Il mêle différentes disciplines qui deviennent poreuses les unes au contact des autres, convie des comédiens handicapés à faire un beau travail, à nous montrer la voie, notre voie.

Il est bon de se perdre En chemin. On en sort grandi.

Laurent Bourbousson
Visuel : ©Amandine Nandrin

Générique et dates

Conception et mise en scène Gustavo Giacosa|Musique originale interprétée sur scène Fausto Ferraiuolo|Interprètes Kostia Botkine, Fausto Ferraiuolo, Gustavo Giacosa, Akira Inumaru, Philippe Marien, Francesca Zaccaria|Conseiller artistique Philippe de Pierpont|Assistante à la mise en scène Gaëlle Marc|Création et régie lumière Bertrand Blayo|Création son Fausto Ferraiuolo|Régie son Antoine Boulangé

À voir au Théâtre des Halles, jeudi 21 et vendredi 22 novembre à 20h.