ITW #OFF17 : Antoine Wellens pour Est-ce qu’un cri de lapin qui se perd dans la nuit peut encore effrayer une carotte ?

7 juillet 2017 /// Les interviews

Antoine Wellens, auteur et metteur en scène de Est-ce qu’un cri de lapin qui se perd dans la nuit peut encore effrayer une carotte ?, nous dévoile tout sur le lapin, la carotte et la compagnie Primesautier Théâtre, dans le jardin du Théâtre des Halles. Interview #OFF17.

Virigile Simon ©Elise Sorin

Lorsque vous questionnez Antoine Wellens sur la création de cet objet au pitch bien barré, vous vous retrouvez dans un lycée agricole. La compagnie avait alors répondu à une commande dont le sujet était « Nature sensible ». Antoine Wellens et Virgile Simon, acteur de la compagnie, ont passé quelques temps en immersion au milieu des lycéens, suffisamment pour procéder à une collecte de paroles.
De tous ces témoignages, Antoine en a écrit un texte sur la nature, qu’elle soit humaine ou bien paysagère.

Le pitch de départ sent le vécu. Ce spectacle raconte l’histoire d’un accident de voiture, survenu lors d’un retour d’une soirée déguisée un peu arrosée. Le conducteur, costumé en lapin, sera effrayé par un lapin dans ses phares.
Virigile Simon est au centre du dispositif scénique, une estrade remplie de technologies ce qui lui permet de déclencher tout l’univers du spectacle, de façon spontanée. Ce n’est pas pour rien qu’Antoine Wellens a décidé de nommer sa compagnie Primesautier* Théâtre, marque de fabrique de cette joyeuse bande.

Est-ce qu’un cri de lapin… est un acte performatif, dans lequel chaque spectateur trouvera sa propre histoire.
Antoine Wellens nous raconte pourquoi le lapin, la carotte et l’accident. Interview.

Laurent Bourbousson

*primesautier : qui est vif, plein de spontanéité

Est-ce qu’un cri de lapin qui se perd dans la nuit peut encore effrayer une carotte ? du 6 au 29 juillet 2017 au Théâtre des Halles (relâche les 10, 17 et 24 juillet)
Jeu : Virgile Simon
Texte et mise en scène : Antoine Wellens
Dispositif scénique interactif : Gaëlle Rétière et Elise Sorin / Mikael Gaudé
Création sonore : Mikael Gaudé / Elise Sorin
Composition Bande Originale : Mikael Gaudé
Construction structure : Emmanuelle Debeusscher
Production : Hélène Sorin