Le festival d’Avignon n’aura pas lieu : Sébastien Benedetto, directeur du Théâtre des Carmes, répond à nos questions

15 avril 2020 /// Les interviews - OFF
0 0 vote
Évaluation de l'article

Alors que les annonces d’annulation de festivals tombent en cascade suite à l’allocution du Président de la République, Ouvert aux publics donne la parole aux directions de théâtre d’Avignon suite à l’annulation du festival d’Avignon.

Sébastien Benedetto, directeur du Théâtre des Carmes André Benedetto, répond à nos questions.

Dans quel état d’esprit êtes-vous après l’annulation du festival d’Avignon ?
Même si depuis environ 2 semaines, j’étais convaincu de la nécessité d’une annulation face à cette crise, je suis sonné et je n’arrive pas vraiment à me rendre compte que nous ne pourrons pas faire le festival cette année. Nous avons la chance de pouvoir présenter une saison « d’hiver » mais le festival reste un moment unique et extraordinaire, où nous pouvons accueillir des compagnies formidables sur 3 semaines et un public qui vient de toute la France. Je me réjouissais de pouvoir présenter la programmation que j’avais choisi pour cet été. C’est aussi l’occasion de voir beaucoup de spectacles, de découvrir des compagnies et des théâtres et de rencontrer aussi beaucoup de monde. Ce ne sera pas seulement un désastre économique, ça sera aussi un grand vide artistique, social et humain.

Quel impact économique cela représente pour le Théâtre des Carmes André Benedetto ?
Cela représente un manque à gagner énorme, qui sera en parti compensé par le fait que nous n’engagerons aucun frais. Je travaille en coréalisation donc je n’ai pas d’argent à rendre aux compagnies. Au final nous perdrons de l’argent comme tout le monde je pense, mais je relativise car nous ne sommes pas le plus mal loti, nous sommes subventionnés, cela nous permettra de limiter la casse. 
Cela aura des répercussions sur la saison prochaine. Je sais déjà que je ne pourrais pas prendre 2 spectacles prévus cet automne et je n’aurais plus les fonds pour acheter des spectacles au moins jusqu’à décembre. La programmation sera repensée pour proposer des rendez-vous publics mais à coûts très réduits.
La question reste : pourrons-nous ouvrir à l’automne ?

Quelles sont vos attentes de la part des institutions ?
La mairie d’Avignon et le département du Vaucluse se sont engagés à nous verser le solde de nos subventions pendant cette crise, c’est déjà vraiment rassurant et nous les remercions pour leurs efforts et travail. J’espère que la Région PACA maintiendra son aide même si elle est focalisée sur le festival. Pour la suite, une aide exceptionnelle nous permettrait certainement de ne pas avoir recours à des crédits ou autre, mais je pense qu’il est trop tôt pour l’envisager.
Il y aura aussi un impact économique conséquents sur les techniciens / régisseurs qui interviennent dès le mois de Mai pour préparer et assurer le festival. Ces intermittents vont perdre beaucoup d’heures et se retrouver dans des situations précaires, comme pour les artistes intermittents. Il faut les aider, l’urgence est là !

Avez-vous eu des retours des compagnies que vous alliez accueillir ? Est-ce que l’on pourrait imaginer que ces compagnies reviennent pour le festival 2021 ?
Nous n’avons pas encore évoqué le prochain festival avec les compagnies, nous allons certainement le faire et si elles le peuvent et/ou le veulent, nous essaierons de le faire. Je n’ai de toute façon rien programmé encore pour le festival 2021. Comme nous, elles gèrent déjà la crise actuelle. Nous envisagerons le prochain festival plus tard.

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Visuel : Le Théâtre des Carmes André Benedetto lors du Festival Off d’Avignon 2018 ©ThéâtredesCarmes

Le site du Théâtre des Carmes.

0 0 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x