[VU] Les femmes sont occupées ou la place de la maman solo

3 janvier 2024 /// Les retours
4 1 vote
Évaluation de l'article

Samira El Ayachi raconte le quotidien des mères célibataire, sans fard, avec un léger soupçon de poésie et de sourire, voire de rire, dans son livre adapté à la scène par Marjorie Nakache. Retour sur Les femmes sont occupées.

À trop vouloir tout mettre dans des cases…

Voilà un texte et une pièce qui nous font voir que l’ancien monde, celui de la domination masculine, du patriarcat et de l’homme tout puissant, court encore et ce malgré les avancées sociétales. Samira El Ayachi démonte, avec habileté, tous les travers auxquels les femmes doivent faire face lorsqu’elles se retrouvent mères célibataires.

Tout commence ici avec une rupture. Celle d’un homme et d’une femme. Mais pas de n’importe quelle femme. Il s’agit de notre héroïne du quotidien, celle qui va devoir finir sa thèse, écrire une pièce de théâtre, tout en gérant les tracas que les institutions et autres aides extérieures vont lui causer au lieu de lui faciliter sa nouvelle vie, car qui dit mère célibataire dit s’arrêter de vivre pour soi…

Être mère célibataire, femme, et vouloir vivre sa vie

Le constant est alors amer : la société ne voit en une mère célibataire qu’une femme dévouée à son enfant, tout simplement, sans penser à sa vie. À notre héroïne, donc, de se battre sans cesse contre le patriarcat omniprésent. Il lui revient donc de démonter, une par une, toutes les idées préconçues, toutes les cases dans lesquelles la société voudrait la faire rentrer.

C’est le combat de cette « mère solo » contre la société entière qu’entreprend la comédienne Gabrielle Cohen toujours juste dans son interprétation. Elle partage le plateau avec Farida Ouchani, qui est tour à tour avocate stipulant au moment de la question de la garde de l’enfant, qu’un enfant est mieux chez la mère ; ou encore lorsqu’elle prend les traits d’une agent de Pôle Emploi pour qui travailler dans la culture n’est pas un vrai travail.

Une dynamique théâtrale efficace

La mise en scène de Marjorie Nakache est d’une efficacité réelle. En jouant sur divers tableaux (merveilleux kiosque qui abrite des profils de marionnettes) et sur le traitement du son (les pensées intérieures), elle donne au texte toutes les nuances nécessaires et croise, grâce aux témoignages recueillis, des paroles venant faire écho à ce qui se joue au plateau.

Le rire et l’émotion se côtoient tout le long de cette pièce qui invite l’ensemble des femmes à ne pas délaisser son jardin secret au profit d’une tierce personne et à reprendre en main sa vie telle une mini-révolution à mener à chaque instant. Et le chemin en vaut la peine !

Laurent Bourbousson
Crédit photo : ©Benoîte Fanton

Les femmes sont occupées a été vue au Théâtre des Halles (Avignon), le 24 novembre 2023.

Générique

Mise en scène Marjorie Nakache / Interprètes Farida Ouchani et Gabrielle Cohen / Scénographie Jean-Michel Adam / Création lumière et vidéo Hervé Janlin / Création son et régie Adrien Dumas de la Roque / Une production Studio Théâtre des Stains

4 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager
0
Would love your thoughts, please comment.x