[VU] OFF19 : Noir et humide, le précieux de Frédéric Garbe

21 juillet 2019 /// Les retours - VU #OFF
0 0 vote
Évaluation de l'article

C’est en saison 2018/2019, et en reprise sur le Festival Off d’Avignon 2018, que l’on découvrait, émerveillés, le principe des Lectures illustrées du metteur en scène Frédéric Garbe. Depuis, la lecture de Noir et humide de Jon Fosse s’est transformée en un spectacle précieux. Retour.

Une installation sonore et visuelle

Le calme s’installe lorsqu’un halo de lumière éclaire le visage de la comédienne, Camille Carraz. Elle fait face à un micro. Autour d’elle, on devine des miniatures, des éléments de décor que l’on croise dans ce texte écrit par Jon Fosse.
Derrière elle, un écran, sur lequel sont projetés les dessins de Julien Chiclet animés par Pauline Leonet, guide les pas de Lene, notre héroïne. L’univers sonore de Vincent Hours parfait le tout. Il plonge le spectateur dans un monde fantastique et onirique. Et le public suit Lene dans sa quête.

Noir et humide

Noir et humide est un texte sur l’enfance, ce doux moment où l’on souhaite braver les interdits et où l’imagination nous fait vagabonder, en un battement de cils, d’un mode réel à un monde fantastique.
Lene désire, plus que tout, descendre à la cave seule et ce malgré l’interdiction formelle de sa mère, partie faire une course. Elle veut y descendre mais avec la lampe torche jaune de son frère, qui lui a été offerte pour Noël, et à laquelle elle ne doit toucher. Une tension s’installe tout au long du récit. Sorte de rite initiatique (l’apprentissage de la peur, le dépassement de soi), Lene se révèle d’une force incroyable tout au long du récit.

Un moment précieux

Frédéric Garbe a construit ce spectacle tel un précieux moment à partager. Les miniatures se découvrent au regard au fur et à mesure de la représentation. Réalisées par Pauline Leonet, ces sculptures de papier encerclent la comédienne qui actionne, par ses mots, leur éclairage.
Avec sa voix douce et ronde, Camille Carraz laisse entendre le moindre mot du récit. La direction de jeu est menée avec précision, sur le fil, pour une expérience des plus immersives.
Laissez-vous tenter par ce précieux moment.

Laurent Bourbousson
Visuel : Camille Carraz au centre des miniatures ©Geoffrey Fages

Dates et générique

Noir et humide jusqu’au 28 juillet au Théâtre Transversal, à 10h50 (relâche le 23 juillet).
Texte Jon Fosse Mise en scène Frédéric Garbe Interprétation Camille Carraz Sculptures papier et vidéo Pauline Leonet Musique Vincent Hours Dessins Julien Chiclet

0 0 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x