[VU] OFF19 : Un homme inspiré de Charles Bukowski

19 juillet 2019 /// VU #OFF
0 0 vote
Évaluation de l'article

Une porte, un projecteur, un matelas, une table, un canapé, un escabeau, un portant, une table sur roulettes, une paire de chaussures rouge à talons hauts et une bouteille de whisky, voici les éléments du décor d’Un Homme de Gaël Leveugle. Étrange et enthousiasmant.

La liberté de créer

Disons-le haut et fort, on aime Gaël Leveugle pour sa liberté créatrice. Proposition après proposition, il pousse encore plus loin les cadres de la représentation et n’a pas peur de laisser son public sur le côté avant lde le cueillir.
Il y a de cela dans Un Homme. Le metteur en scène puise son inspiration auprès de l’œuvre féconde de Charles Bukowski et livre un spectacle hautement théâtral où la matière sonore est objet de recherche, où les protagonistes racontent à l’envi l’histoire de Connie, Georges et Walter.

Un trio de comédiens

Charlotte Corman, Julien Defaye et Gaël Leveugle campent les personnages de cette histoire d’une rupture amoureuse. Jouant et rejouant une seule et même scène, le public est le témoin d’une mise en abyme. La torsion temporelle dûe au récit précipite tout ce beau monde dans des interstices où chacun vit et revit les dialogues. Le trouble est à son paroxisme avec le judicieux playback des dialogues.
Différentes temporalités cohabitent dans cet espace. Elles marquent tour à une réalité, un fantasme, un présent ou une transcendance de celui-ci ; et donnent lieu à des réjouissances rarement vécues le temps de la représentation.

Une pièce très théâtrale

D’une scène extraordinaire – lorsque Connie et Walter se jettent du haut de l’escabeau – , à un décor en mutation, comme peuvent l’être les comédiens – ingénieux système qui fait basculer le public dans un environnement étincelant – , ou en passant par le chant – on pense ici à la merveilleuse interprètation de Bluebird, poème de Bukowski par Gaël Leveugle – , absolument tout concourt à faire acte de théâtre.
Pascal Battus bruite en direct les séquences de cet Homme qui pourrait très bien être un film que l’on regarderait se tourner.
Il y a encore bien plus de trouvailles dans cet objet, mais cela reviendrait à faire un catalogue à la Prévert.

Un Homme est à la fois étrange et enthousiasmant. Comme l’est Ultima Necat, la compagnie de Gaël Leveugle. On ne peut que vous conseiller d’aller vous frotter à cet Homme-là.

Laurent Bourbousson
Visuel : ©Frédéric Toussaint

Dates et génériques

Un Homme de Gaël Leveugle, jusqu’au 22 juillet, à 20h45, à La Caserne.
Inspiré de Charles Bukowski | Mise en scène, scénographie, écriture et traduction Gaël Leveugle | Interprétation Charotte Corman Julien Defaye Pascal Battus Gaël Leveugle | Voix Off Nouche Jouglet Marcus | Création Lumière Pierre Langlois Frédéric Toussaint

0 0 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x