[ITW] Olivier Barrère pour Lune Jaune et sa sortie de chantier au Théâtre des Halles

7 avril 2021 /// Les interviews
5 1 vote
Évaluation de l'article

Le Théâtre des Halles (Avignon) accueillait en résidence la Cie Il Va Sans Dire d’Olivier Barrère. Nous avons assistés à la sortie de chantier de Lune Jaune – la Ballade de Leila et Lee de David Greig. Une plongée dans l’adolescence d’aujourd’hui. Interview du metteur en scène Olivier Barrère.

À Ouvert Aux Publics, nous suivons le travail d’Olivier Barrère depuis sa première création. Il nous avait conquis avec le fabuleux The Great Disaster de Patrick Kermann, tant pour sa mise en espace que par son jeu. S’en est suivi Soie d’Alessandro Baricco, qui sera repris (et on croise les doigts) pour le Festival Off cet été à Avignon au Théâtre du Chien qui Fume.

Aujourd’hui, nous le retrouvons avec sa compagnie au Théâtre des Halles pour une présentation de son nouveau projet en cours de construction, un texte à destination du public adolescent, Lune Jaune – La Ballade de Leïla et Lee de David Greig.

Chantier est le terme que le metteur en scène a souhaité employer pour qualifier ce que nous allions voir : « Vous allez assister à une sortie de chantier et non de résidence. Ce que vous allez voir est le résultat de 5 jours de travail ». Et les 40 minutes de présentation qui ont suivi cette introduction ont été d’une certaine puissance, montrant tous les possibles.

Olivier Barrère s’est entouré d’une équipe de choix pour cette nouvelle création. Au jeu, nous retrouvons Marion Bajot, Thibault Pasquier, Cédric Marchal ; Nico Morcillo à la musique et Eric Priano aux lumières.

C’est dans un dispositif bi-frontal bien pensé, que l’équipée des deux adolescents prend corps. Entre fantasme, rêverie et cruelle vérité, les personnages abattent leur carte à chaque tour de jeu. Le trouble vient alors teinté leur ici et maintenant et redistribue les rôles du paraître à chaque parole.

Lune Jaune offre des grilles de perceptions et d’interprétations fortes au spectateur.

O. Barrère

La Compagnie Il Va Sans Dire (IVSD) entame une nouvelle étape de vie avec cette création : défendre un théâtre fort et contemporain, sans en rougir et sans en avoir honte. Place à l’interview.

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Visuels : ©CieIVSD – Photo 1 : Thibault Pasquier et Marion Baijot / Photo 2 : Marion Baijot, Cédric Marcal et Thibault Pasquier

Générique

Mise en scène Olivier Barrère | Mise en jeu Aurélie Pitrat | Mise en lumière et images, scénographie Eric Priano | Mise en son Nico Morcillo | Interprétation Marion Bajot, Thibault Pasquier, Cédric Marchal | Costumes et accessoires Coline Galeazzi | Administratrice de production Hann Paanphum | Attaché de production Valentin Tallon

5 1 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x