[ITW] Un Festival off d’Avignon sous le signe des Sauvages à l’Artéphile

20 mai 2021 /// Les interviews
5 2 votes
Évaluation de l'article

Alors que la programmation vient d’être dévoilée sur le site du théâtre Artéphile, Anne Cabarbaye nous raconte la programmation de ce Off21 ! Des spectacles qui viendront éveiller tous vos sens. Interview.

Nous avions quitté les salles de théâtre à la veille du second confinement. Nous avions découvert la dernière création de Laurent Fréchuret, Le pied de Rimbaud, ici-même à l’Artéphile. 6 mois après (!), nous retrouvons la directrice Anne Cabarbaye pour parler des spectacles qui rendront notre juillet, à Avignon, éclatant.

Pour un off solidaire chez Artéphile

Avant de plonger directement dans la programmation, nous revenons sur la « fabrication » de ce Off Sauvages.

Nous avions 3 possibilités, soit le festival se passait normalement, soit c’était annulé, soit on essayait de voir tous ensemble comment on pouvait conserver toute la programmation.

Les spectacles seront Sauvages

Le pourquoi du nom de cette programmation est en résonnance avec notre société.

Ce qui m’intéressait était de s’échapper du carcan du « bien penser » (…).

Des spectacles jeune public et tous publics (dès 7 ans)

Nous retrouverons la Compagnie Onavio avec leur spectacle Le garçon qui ne parlait plus, La mangeuse de terre, une proposition marionnettes et objet de la Compagnie De fil et d’Os. La poésie d’Eugène Durif sera mise en espace et musique avec Diptyque Théâtre pour le Poétique ensemble et le public aura le plaisir de retrouver Pépito Matéo avec La leçon de français.

La musique, véhicule d’émotions

La musique de Nicolas Gautreau accompagnera Julien Defaye pour le spectacle Buffalo, une réelle tuerie (retrouvez l’interview ici) et celle de APPAT203, les mots de François Chaffin (François Chaffin en 2017 sur Ouvert aux publics).

Toujours l’importance du mot…

Les mots de Magali Mougel résonneront par deux fois, avec la Compagnie Les Grisettes pour Guérillères ordinaires et la Compagnie 7e ciel pour Les belles de nuit. Ceux d’Hervé Mestron colleront à l’actualité. Cendres de Marbella et Gardien du temple raconte le parcours de Ziz, jeune dealer, de ses gamelles et de l’ascenseur social.

Le mot résonnera également avec le spectacle Jubiler de Denis Lachaud, mis en scène par Pierre Notte (photo d’illustration), avec Mimoun et Zapotek de Vincent Fraisse, mis en scène par l’auteur, et Iphigènie à Splott de la compagnie Les cris du nombril.

DESIR ©Didier Péron Photography

Toutefois, le mouvement viendra coller aux mots de Marie-Madeleine de La Fayette et Lise Martin, pour une adaptation de La princesse de Clèves, mis en scène par Anne-Frédérique Bourget, de la Compagnie MSKT (Maskantête) et son Désir (Anne-Frédérique Bourget sur Ouvert aux publics).

Et les jours pairs à 17h10 :

Spectacle Frigide ©Daniel Pieruzzini

Et la programmation s’étend bien au-delà chez Artéphile

L’événement Édifier notre matrimoine se déroulera du 10 au 13 juillet. Il mettra à l’honneur les femmes créatrices et leurs créations !

Et pour découvrir les futurs projets des compagnies, qui donnent à ce Off les couleurs des Sauvages, les Officieuses se dérouleront du 15 au 23 juillet (programme à retrouver ici).

Certains spectacles seront à découvrir lors des avant-premières, du 9 juin au 2 juillet.

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Le Off Sauvages se déroulera à l’Artéphile, du 7 au 28 juillet. Retrouvez tous les renseignements sur le site du théâtre.

5 2 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x