OFF21 : La Merveilleuse Dispute d’Agnès Régolo

24 juillet 2021 /// Les retours - OFF - VU #OFF
0 0 votes
Évaluation de l'article

Nous avions beaucoup aimé son Ubu Roi en 2019. Agnès Régolo met en scène La Dispute de Marivaux dans un tourbillonnement créatif et nous adorons.

Tout commence bien avant le début du spectacle dans cette Dispute. Un technicien sur le plateau qui bavarde avec les comédien·ne·s que l’on devine en coulisses, les allers et venues de cour à jardin et de jardin à cour pour deux des personnages de cette comédie en un acte et en prose, tout se pose tranquillement sans en avoir l’air. Et le public vacille sans s’en rendre compte dans l’univers théâtral d’Agnès Régolo, celui de l’imprévisible.

Dans cette pièce, Marivaux explore les raisons de l’inconstance de l’amour en cherchant qui des deux sexes a été le premier à fauter. Agnès Régolo s’empare alors des mots et confie à sa joyeuse bande de comédiens, tous excellents, le soin d’emporter le public dans une mise en scène créative et inventive.

On aurait pu avoir peur du rapport au temps relatif à l’écriture mais la metteuse en scène a cette force et ce savoir-faire, celle de marquer l’intemporalité de l’action écrite au XVIIIe siècle et d’en faire un sujet de notre époque. Et tout fonctionne merveilleusement.

6 interprètes talentueux pour cette Dispute

Catherine Monin et Kristof Lorion (tous deux sages en aiguilleurs des sentiments en tenues écossaises) sont les agitateurs de cette dispute. En effet, parents du prince, ils ont fait élever à l’abri des uns et des autres deux filles et deux garçons pour mener à bien une expérience, celle de savoir, à qui l’on doit l’inconstance en amour, si c’est de l’homme ou de la femme en premier. Nos quatre jeunes gens vont alors se découvrir dans cet Eden. Ils vont s’aimer, ressentir les premiers frissons du regard de l’autre, se trahir, se découvrir à nouveau dans un pétillant mouvement créatif.

La Dispute est ce pétillant moment créatif dans lequel les jeunes comédiens, Salim-Eric Abdeljalil, Rosalie Comby, Antoine Laudet,  Edith Mailaender font exploser leur talent. Agnès Régolo a su trouver leur juste potentiel comédie qui éclabousse le public.

Les lumières, la vidéo, le son et les chorégraphies forment un tout, celui d’une mise en scène plus que réussie. Agnès Régolo signe donc une Dispute qui fait corps avec le public. Elle s’amuse avec cette langue et offre un moment de théâtre savoureux, gourmand et joyeux. La prose de Marivaux retrouve de sa consistance, à nos yeux et à ceux du public. Un immense Bravo !

Laurent Bourbousson
Crédit photo : Fred Saurel

Générique

La Dispute d’après le texte de Marivaux à vor jusqu’au 30 juillet à 15h15 au Théâtre du Balcon (relâche le 27)
Mise en scène Agnès Régolo – Distribution Salim-Eric Abdeljalil Rosalie Comby Antoine Laudet Kristof Lorion Edith Mailaender Catherine Monin – Complicité chorégraphique Georges Appaix – Lumières et scénographie Erick Priano – Costumes Christian Burle – Musique Guillaume Saurel

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x