[ITW] Valérie Paüs pour Les rencontres de la Sabam

9 octobre 2019 /// Les interviews

Valérie Paüs fait partie des 6 comédiens, choisis par Laetitia Mazzoleni, pour Les rencontres de la Sabam. Interview.

Quelle a été la motivation pour accepter de participer à ces lectures, alors que vous ne connaissiez pas les textes proposés ?
Personnellement, la lecture est un exercice que j’affectionne tout particulièrement et je faisais confiance à Lætitia pour le choix des textes.  Par ailleurs, je sors tout juste d’un congé maternité et la proposition de Lætitia tombe à point nommé. Ça me fait un bien fou de me replonger dans le travail et de découvrir des nouveaux textes. Je lui suis très reconnaissante d’avoir pensé à moi pour ces lectures car il faut parfois un certain temps avant de remettre un pied au plateau après un congé maternité.

Une fois les textes dévoilés par Laetitia Mazzoleni, directrice du Théâtre Transversal, comment vous êtes-vous réparti leur lecture ?
Lætitia nous a donné la possibilité de choisir les textes selon notre désir. C’est donc ce que j’ai fait en ce qui concerne les monologues. J’ai choisi celui qui me plaisait le plus, dont l’écriture et la thématique me touchaient. Pour les textes à plusieurs personnages je me suis laissée distribuée…

Face au peu de temps de préparation, comment allez-vous travailler ?
Il va y avoir beaucoup de travail en amont. Je vais lire et relire les textes chez moi, afin de me les approprier un maximum, m’assurer de bien en saisir le sens pour pouvoir le retransmettre . Je vais aussi relire les textes dans lesquels je ne suis pas distribuée car Laetitia propose que nous travaillions collectivement pour faire en sorte que les lectures ne soient pas de simples lectures mais aussi des mises en espace. Il y aura donc aussi les moments de travail au plateau où on se fera diriger par les autres.

De participer à cet exercice, est-ce une façon de vous lancer un défi, du genre : comment se projeter dans les mots d’autrui, sans les trahir, afin d’en donner une lecture la plus juste possible ?
La lecture en public d’un texte de théâtre – ou de tout autre genre littéraire – est toujours un défi pour moi, car on est dans un entre-deux. Il s’agit de donner à entendre un texte sans trop l’interpréter afin que le spectateur puisse se faire sa propre pièce dans sa tête, mais en même temps on ne peut pas être trop neutre pour que le texte reste vivant. 

Qu’allez-vous lire et pouvez-vous faire un pitch rapide du texte ?
J’ai choisi de lire La robe de nuit de Véronique Janzyk. C’est un texte dans lequel la narratrice évoque sa mère qui se trouve dans une maison de repos suite à une chute ou un accident. Elle raconte de façon très poétique son quotidien dans ce lieu qu’il faut apprivoiser, un lieu de fin de vie où le vêtement principal des pensionnaires femmes est la robe de nuit.
 

Propos recueillis par Laurent Bourbousson
Photographie : Valérie Paüs avec Sébastien Piron en séance de travail ©Laetitia Mazzoleni

Générique et dates

Lecture par Valérie Paüs
La robe de nuit de Véronique Janzyk, le dimanche 13 octobre à 16h au Théâtre Transversal.

Les rencontres de la SABAM du 11 au 13 octobre avec Nicolas Gény, Hélène July, Laetitia Mazzoleni, Valérie Paüs, Sébastien Piron et Thomas Rousselot.
Les lieux des lectures étant à jauge limitée, la réservation est indispensable au 04 90 86 17 12.
Pour en savoir plus : FB du Théâtre Transversal et de la Sabam