OFF21 : Adenome Nuitome questionne la place de l’amour dans la maladie

11 juillet 2021 /// Les retours - OFF - VU #OFF
0 0 votes
Évaluation de l'article

Elle et lui s’aiment. Elle doit faire face à un cancer. Lui, lui offre tout ce qu’il a en son pouvoir pour que la vie se poursuive. Retour.

Lola Molina, à qui l’on doit Adenome Nuitome, a inventé ce nom poétiquement scientifique qui incarne le cancer. En le matérialisant par un nom, celui-ci devient la troisième personne du couple qu’Elle et Lui forment.

Elle et Lui s’aiment. La vie leur sourit jusqu’au jour où la maladie fait son entrée dans leur union. Tous deux s’aiment et Lui souhaite lui alléger le quotidien. Elle est auteure, Lui est régisseur de spectacles. Elle passe ses journées à regarder, à contempler la nature, Lui passe ses nuits sur les routes après les spectacles pour rentrer auprès de son aimée.

En situant l’action d’Adenome Nuitome en pleine campagne, Lola Molina permet au metteur en scène Lélio Plotton de proposer une scénographie qui sert l’univers poétique des dialogues et monologues de chacun des personnages. Elle (Charlotte Ligneau) et Lui (Antoine Sastre) évoluent dans un décor où la nature extérieure vient envahir l’intériorité du couple. Les fleurs posées ici et là sur le plateau sont alors autant de marques d’amour que de chagrins.

Elle parle de son corps abîmé face à l’amour, Lui aimerait être là pour la rassurer. Elle et Lui combattent chacun cette maladie, à leur manière, avec leurs armes.

Il est rare de voir porter au théâtre un tel sujet, l’irruption du cancer dans la vie d’un jeune couple qui vient chambouler le quotidien. Se posent alors les questions de maternité, d’amour, de désir auxquelles Elle et Lui tentent de trouver des réponses. Le texte agit alors par touches, par sensations, et chacun ne sait vraiment comment agir. Un peu comme le public avec ce texte.

Adenome Nuitome est une proposition sensible, toujours juste, qui flirte avec un certain lyrisme, rendant un terrible poétique, comme pour survivre à l’après.

Laurent Bourbousson
Crédit photo : ©Jonathan Michel

Générique

Adenoma Nuitome jusqu’au 25 juillet à La Manufacture – relâche les 12 et 19 juillet

Avec Charlotte Ligneau et Antoine Sastre – Mise en scène Lélio Plotton – Scénographie Adeline Caron – Création vidéo Jonathan Michel – Création sonore Bastien Varigault – Création lumière Maurice Fouilhé – Régie Mehdi Benhafessa – Composition guitare Julien Varigault

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x