VU #OFF18 : Geneviève Smith-Courtois & Juliette Pottier-Plaziat pour Signé ∞Post-X∞

15 août 2018 /// Les retours - OFF

Geneviève Smith-Courtois et Juliette Pottier-Plaziat se sont rencontrées à l’UQÀM à Montréal. Les deux performeuses ont présenté Signé ∞Post-X∞ durant le Festival Off 18 à Avignon. Retour. 

Le diptyque Signé ∞Post-X∞

Présenté en 2017, au Département de danse de l’UQÀM – Université du Québec à Montréal, Geneviève Smith-Courtois a ouvert une voie nouvelle avec Signé ∞Post-X∞. Chorégraghe et chercheure, membre du Regroupement Québécois de la Danse, diplômée de l’EDCM (Ecole de danse contemporaine de Montréal) à titre d’interprète, cette artiste pluridisciplinaire, il serait plus logique d’écrire postdisciplinaire, a fait de l’infinitude et de la postpornographie les signatures de sa danse. Avec XX et XXX, les deux solos de ce programme, elle offrait, avec Juliette Pottier-Plaziat, un voyage aux allures philosophiques dans la pensée d’Annie Sprinkle, performeuse postpornographique.

XX et XXX

Cette performance intriguait au plus haut point sur le papier. Qu’allions-nous voir ? Il faut reconnaître au premier abord que le programme est réjouissant, bluffant, à l’esthétique 70’s très marqué avec les images tournées et projetées en direct.

Avec XX, Juliette Pottier-Plaziat se meut en meneuse de revue. C’est sous l’aspect érotico-burlesque que l’entrée en matière se fait. Sur le son de Birds singing wonderful at the Danube, la performeuse exécute le Beau Danube bleu avec sa poitrine. Même si le caractère sacré du sein est encore d’actualité, c’est son image érotique qui est exposée. On rit donc de voir exécuter cette valse. Le regard amusé de Juliette Pottier-Plaziat fait tomber les dernières résistances des spectateurs et c’est avec un certain engouement que le public salue l’exercice.

La seconde proposition est tout autre. Geneviève Smith-Courtois suspend le souffle du public avec XXX. Allongée, dos au public, les jambes ouvertes contre l’écran de projection, la performeuse transcende l’acte performatif et la pensée d’Annie Sprinkle. Ici, le sexe féminin est politique, philosophique et objet artistique. L’apport de la vidéo trouve tout son sens et provoque une douce rêverie poétique. Ce qui se déroule sous les yeux du public est une expérience de l’étrange et du sensible. Tout est de l’ordre de l’organique dans cette proposition. Le simple souffle, le moindre son, l’imperceptible mouvement sont autant de portes ouvertes vers un espace inexploré de la sensation du vivant. Il est rare de vivre une telle intensité d’attention dans une salle de spectacle et c’est chose faite avec XXX.

Du post au trans ?

Avec ce diptyque, Geneviève Smith-Courtois fait souffler un vent de liberté dans les théâtres. Elle fait évoluer sa pensée et sa danse. On espére que le préfixe post se modifiera en trans car c’est bien au-delà, avec cette idée de traversée, que cette proposition continue de questionner et d’interroger. À quand Signé ∞Trans-X∞ ?

Laurent Bourbousson
Crédit photo : Christophe Brand

Signé ∞Post-X∞ de Geneviève Smith-Courtois a été vu durant le Festival Off 18 à Avignon, au Théâtre HUMANUM 149
Conception chorégraphique Geneviève Smith-Courtois | Interprètation Geneviève Smith-Courtois Juliette Pottier-Plaziat | Partition sonore & Installation vidéo Geneviève Smith-Courtois