[VU OFF23] Short People, la communauté de Bruno Pradet

22 juillet 2023 /// Les retours - OFF - VU #OFF
3 1 vote
Évaluation de l'article

Intense proposition, Short People de Bruno Pradet convoque une étrange communauté sortie de nulle part qui fait pulser le cœur des festivaliers de Villeneuve-en-Scène. Retour.

En 30 minutes chrono, la communauté convoquée par le chorégraphe Bruno Pradet – Cie Vilcanota – enchante la plaine de l’Abbaye en ce mois de juillet.

Si l’on reste en surface de la proposition, on en retient un moment d’une énergie débordante et communicative. Le BPM de la musique signée Yoann Sanson et Mr Spoon y est certes pour quelque chose mais cela ne serait pas pareil si les interprètes de ce moment de communion ne formaient pas un seul et même bloc.

Christophe Brombin, Céline Debyser, Jules Leduc, Thomas Regnier et Loriane Wagner sont de sacrés énergumènes, sortis de nulle part. Ils et elles vont donner de leur personne, partager un moment de leur existence pour ce Short People léger en surface.

Short People, un pièce profonde

Et c’est certainement en ce sens que Bruno Pradet signe une pièce chorégraphique réussie laissant libre court au public pour comprendre ce qu’il souhaite. Elle est efficace et joyeuse pour certains, avec un message profond pour d’autres.

Qui sont donc ces « Short People » sortis de nulle part ? Nous sommes en droit de nous poser cette question. Celles et ceux devenus invisibles aux yeux de notre société ? Certainement, répondrons-nous. Et si l’on cherche plus loin, la chanson éponyme de Randy Newman nous met sur la voix.

Les enchaînements rythmés exécutés avec brio par notre communauté, sont une jubilation à être ensemble, à faire cause commune. Le groupe semble s’être trouvé pour le meilleur et pour le pire. Ils vivent ainsi soudés dans la jungle urbaine hostile, de gauche à droite, d’avant en arrièce, dans un balancement toujours plus vif.

La dernière image, saisissante à nos yeux, est celle du groupe qui entreprend ce que l’on pense être une marche funèbre. Il transporte le tas d’habits autour duquel ils ont dansé. Un tas d’étoffes colorées comme pour ne pas oublier les identités des invisibles mis en lumière durant leur danse. Brillant.

Laurent Bourbousson
Crédit Photo : ©Alain Scherer

Générique

Chorégraphie : Bruno Pradet / Interprétation : Christophe Brombin, Céline Debyser, Jules Leduc, Thomas Regnier, Loriane Wagner (danseur en alternance : Pascal Beugré-Tellier) / Création sonore : Yoann Sanson et Mr Spoon / Costumes : Rozenn Lamand

Jusqu’au 22 juillet, à 18h00, dans la plaine de l’Abbaye – Festival Villeneuve-en-Scène

3 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
1 Commentaire
plus anciens
plus récents
Inline Feedbacks
View all comments
Pradet
7 mois plus tôt

Ravi de ce bel article. Merci

Partager
1
0
Would love your thoughts, please comment.x