[ITW] : Ibrahim Maalouf ambiance Les Suds à Arles

11 juillet 2019 /// Les interviews - Les retours

Au son des balances, rencontre avec le trompettiste Ibrahim Maalouf dans le jardin du Théâtre Antique d’Arles.

L’interview d’Ibrahim Maalouf

À l’heure où nous avons enregistré l’interview, le public des Suds était loin de s’imaginer la folle soirée qu’il allait vivre en découvrant sur scène Ibrahim Maalouf et l’Haïdouti Orkestar.

C’est dans les jardins du Théâtre Antique d’Arles, avant son départ pour son hôtel, que nous nous sommes entretenus. De sa collaboration avec l’Haïdouti Orkestar à l’artiste indépendant qu’il est, en passant par son album à venir SENS (à paraître le 27 septembre 2019), Ibrahim Maalouf nous dit tout.

Le concert du soir

Djazia Satour

Avec, pour première partie, l’artiste algérienne-française Djazia Satour, on ne pouvait que mieux débuter cette première soirée dans le Théâtre Antique d’Arles. La chanteuse raconte et chante ses racines durant son set. Ici, après son premier opus teinté de trip-hop, ragga et ballades pop, elle se rapproche du Chaâbi algérien. L’orchestration de son album Aswât donne les couleurs d’une musique entre Orient et Occident qui se réinvente. Les sonorités sont une évasion vers un ailleurs, celui d’un monde sans frontière. Entre rage et sensibilité, Djazia Satour a conquis le public.

Ibrahim Maalouf invite Haïdouti Orkestar

Ibrahim maalouf et Nuria Rovira Salat ©Florent Gardin / SUDS, à ARLES

C’est dans un esprit de fête qu’Ibrahim Maaloouf et l’Haïdouti Orkestar ont débuté le concert. Le public a été invité, avant le début du set, à se mettre debout. Dès les premières notes de l’Haïdouti Orkestar, une folie joyeuse s’est emparée du Théâtre Antique d’Arles, et ne l’a pas quitté tout le long du concert. Le chanteur turc Zeki Ayad Çölaş et la chanteuse kurde Edika Gunduz ont fait résonner intensément la notion du multicuturalisme, aux pas de danse de Nuria Rovira Salat. L’Aven Savore, la troupe de danse, chant et musique tsigane portée par l’association Intermèdes-Robinson, était également de la fête.

Avec ce set, Ibrahim Maalouf a montré combien son style se nourrissait de sonorités diverses, de rencontres ouvertes vers le monde. Un style absolument riche.
Avec pour point final, son nouveau titre Happy Face, le trompettiste a donné rendez-vous au public pour le 8 décembre prochain au Zénith de Montpellier, à l’occasion de sa tournée SENS. Le rendez-vous est pris.

Laurent Bourbousson
Visuel d’accueil : Ibrahim Maalouf  ©Stéphane Barbier / SUDS, à ARLES

Dates et générique

Ibrahim Maalouf invite Haïdouti Orkestar a été vu lors de la Soirée Suds du mardi 9 juillet. Les Suds à Arles, jusqu’au 14 juillet.
En tournée : Lyon, le 11/07 ; Surgères, le 17/07 ; Nice, le 19/07 ; Perpignan, le 20/07… + de dates

Avec : Ibrahim Maalouf (trompette), François Delporte (guitare électrique) et les membres de l’Haïdouti Orkestar : Jasko Ramic (accordéon), Mihai Pirvan (saxophone), Martin Saccardy, Yvan Djaoudi, Manel Girard et Yasha Berdah (trompette), Denys Danielides (hélicon), Charlotte Auger, Alon Peylet et Julien Oury (tuba), Edi Negon Borges et Daniele Israel (trombone) Dogan Poyraz et Amar Chaoui (percussions).

1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
plus récents plus anciens
Les fêlures lumineuses – Intermèdes Robinson