[VU] Shiver/All I Need de la Beaver Dam Company – Edouard Hue

8 décembre 2022 /// Les retours
5 2 votes
Évaluation de l'article

Repris à La Scala – Paris en janvier prochain, le programme Shiver/All I Need du chorégraphe Edouard Hue mérite le déplacement. Retour.

Article initialement paru le 28 décembre 2021.

La mutation réussie d’Edouard Hue

Une des particularités chez Ouvert aux publics est de suivre la trajectoire des artistes. Edouard Hue fait partie de ceux-là. Nous l’avions découvert en 2017, avec Meet me Halfway et recroisé en 2019 pour son double programme FORWARD / Into Outside au Théâtre Le Golovine (Avignon). C’est cette même année qu’il recevait le Prix Suisse de Danse en tant que « Danseur exceptionnel ».

Depuis, Edouard Hue a grandi. Il s’est réinventé, a affirmé et affiné son style. Si l’on retrouve encore des ersatz de ses maîtres à danser, le chorégraphe et danseur propose un nouveau style, une nouvelle présence et un nouvel état pour ses interprètes et lui-même.

La pièce Shiver, créée en 2020, est annonciatrice de cette mue. Il partage le plateau avec Yurié Tsugawa. Les deux interprètes prennent des allures d’aimants, jouant autant sur l’attraction que la répulsion. Ils sont deux êtres sortis dont on ne sait où, se débattant avec leur impossibilité d’être ici et maintenant, créant un véritable cataclysme intérieur. Tels des anges déchus, ils dansent jusqu’à ne plus être, laissant la place aux autres.

La pièce se révèle être un véritable prologue à la dernière création d’Edouard Hue, All I Need, pour laquelle il est question du collectif. Les 9 interprètes, Louise Bille, Alfredo Gottardi, Eli Hooker, Jaewon Jung, Lou Landré, Neal Maxwell, Rafaël Sauzet, Angélique Spiliopoulos, Yurié Tsugawa, excellent dans leur interprétation sur la musique de Jonathan Soucasse, qu’il convient de saluer. Du collectif émane cette force qui s’étire jusqu’à l’extrême, ce point de rupture qui fait que tout doit s’arrêter. Des points de rupture, il en est question et l’on s’amuse même à franchir ce fameux quatrième mur. Si All I Need est foisonnant par ses histoires, et peu parfois perdre son public, la pièce a un ton politique totalement assumé. Et c’en est galvanisant.

Edouard Hue réussit donc sa mue, celle du chorégraphe totalement assumé jouant avec les codes et les styles.

Laurent Bourbousson
Crédit photo : David Kretonic

Générique

Chorégraphe Edouard Hue / Compositeur Jonathan Soucasse / Danseur.euse.s Alfredo Gottardi, Eli Hooker, Jaewon Jung, Lou Landré, Tilouna Morel, Rafaël Sauzet, Angélique Spiliopoulos, Yurié Tsugawa, Mauricio Zuñiga / Costumière Sigolène Pétey / Créateur lumières David Kretonic / Assistant artistique Alfredo Gottardi / Assistante costumes Diane Segui / Conseiller dramaturgique Hugo Roux /
Chargées de production Laetitia Gex

À voir à La Scala – Paris, du 18 au 27 janvier 2023. Renseignements ici.

5 2 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager
0
Would love your thoughts, please comment.x